Affaire YAYA Cissé : Un faux témoignage compromettant notre compatriote

yaya-cisse

En effet, le 26 Juillet 2010, le vieux Ethmane Ould El Mane, est assassiné à Nouadhibou. Plusieurs parties de son corps sont retrouvées par les policiers, enfouies, à divers endroits de la capitale économique. Le crime horrible a été commis, selon un commissaire de la police, par un trio malien dont un charlatan. C’est la vérification des appels d’une tierce locatrice, de nationalité malienne également, qui avait permis aux flics de retrouver les coupables, 10 jours après le meurtre abominable.

Selon un témoignage disponible sur un site Mauritanien (cridem), « notre compatriote Yaya Cissé se serait plutôt envolé la nuit du crime vers Bamako, pour couvrir l’odieux forfait, en présentant un passeport portant la date de l’horreur, signé avec la complicité des policiers maliens de l’aéroport ». Toute chose que notre compatriote ne reconnait pas. Au dire de notre compatriote Yaya Cissé, il n’est ni de près ni de loin impliqué à cette crime odieux, qu’il condamne d’ailleurs avec fermeté. « Je n’ai jamais participé à un crime de quelque nature que ce soit. Encore moins à l’assassinat barbare du vieux Ethmane Ould El Mane », a-t-il rappelé. Et de précisé, que son passeport n’a jamais été falsifié ni au Mali ni nulle part au monde.

Il est important de signalé que notre compatriote tend vers sa 5ème années d’incarcération. Depuis, il a toujours clamé son innocence et a appeler les autorités maliennes à l’aider pour que justice soit rendu. Cependant, il n’a jamais bénéficié d’assistance de la part de ses derniers. Pourtant, il y’ a de cela quelques jours, le ministre des maliens de l’extérieur Abdrahamane Sylla disait fièrement devant les élues de la nation, je cite « le président de la république m’a donné une ferme instruction de me rendre partout ou se trouve les maliens en besoins, pour les soutenir », a-t-il laissé entendre. Pourtant, il est bien au courant de l’affaire Yaya Cissé et n’a jamais voulu se rendre à son chevet pour ne serait-ce qu’entendre sa version des faits.

En tout cas, si les autorités maliennes ne font rien, cette information sans preuve balancé contre notre compatriote risque de le compromettre sérieusement. D’où l’urgence de l’implication de son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la république afin que toute la lumière soit enfin faite sur cette affaire invraisemblable, qui n’a que trop durée.

KANTAO Drissa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*