Enseignement supérieur : Le partenariat entre le Mali et le Luxembourg au beau fixe

Dans le cadre de la coopération entre l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB) et l’Université du Luxembourg en droit et en économie, s’est tenu dans le nouveau bloc de l’USJPB, le jeudi 08 décembre 2016, un atelier interdisciplinaire sur le développement en Afrique subsaharienne. Ce colloque sous le thème «Développement durable en Afrique subsaharienne, approches économiques et juridiques» a été présidé par la représentante du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Haby Senou ; du Vice-recteur de l’USJPB, Pr Moussa Djiré et Arnaud Bourgain et David Hiez de l’Université du Luxembourg.

Ce colloque interdisciplinaire sur le développement durable en Afrique subsaharienne, avait pour but d’appuyer les Universités de Bamako dans la promotion de la recherche scientifique, à travers le renforcement de capacités des jeunes chercheurs.

Il s’agissait spécifiquement de partager les informations et les connaissances sur tous les aspects liés au développement durable entre tous les participants; de préparer les jeunes chercheurs à mieux présenter et diffuser leurs travaux de recherche; de susciter le dialogue entre les différent domaines des sciences sociales autour des questions de développement, principalement le Droit et l’Economie.

La représentante du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Haby Sanou a fait savoir que ce colloque s’inscrit dans le cadre de l’accord de Coopération Luxembourg-Mali, signé le 05 mars 2015 (Programme indicatif de coopération III 2015-2019). Et cette coopération a vu aussi le jour depuis 2010, entre les Universités des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) et l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB) et l’Université du Luxembourg en Droit et en Economie. Et depuis, beaucoup de réalisations ont été faites notamment l’organisation de séjours scientifiques de courte durée pour des jeunes chercheurs à l’Université du Luxembourg, ou auprès d’Université partenaires d’Afrique de l’ouest ou européenne ; l’organisation de stage linguistique au Ghana pour deux économistes et deux juristes afin de faire participer les chercheurs maliens à la recherche internationale, l’organisation d’un séminaire d’économétrie à la FSEG ; l’organisation d’une mission à l’Université Gaston-Berger de Saint Louis du Sénégal, pour l’identification des besoins en formation des bibliothécaires des deux universités de Bamako et l’organisation d’un séminaire doctoral international en Droit et en Economie.

« Aujourd’hui face au développement durable, le monde est de plus en plus confronté au réchauffement climatique avec pour corollaire la dégradation généralisée et accélérée des écosystèmes et des ressources naturelles, l’insécurité alimentaire, la pauvreté, les migrations et les conflits », a-t-elle dit. Avant d’ajouter qu’au-delà des OMD, le monde s’est doté d’une nouvelle feuille de route pour le développement lors de l’Assemblée générale des Nations-Unies du 24 septembre 2015 a New-York

Quant au Vice-recteur, Pr Moussa Djiré, et Arnaud Bourgain ont exprimé l’importance de ce colloque pendant lequel plusieurs thèmes seront débattus par les éminents professeurs et chercheurs.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*