L’association Groupe Imam Moumini Mallé : vole au secours du rite Tidianiya à Kalan coura

Pour promouvoir l’Islam notamment le Tarquiat Tidianiya, un groupement de jeunes et de femmes du quartier de Kalaban Coura vient de mettre en place une association dénommée ‘’Groupe Imam-Moukadam Moumini Mallé’’. La cérémonie de lancement de cette association s’est déroulée au cours d’une séance de prêche, le samedi 25 février 2017, à Kalaban Coura.

C’était en présence de l’Imam-Moukadam du Zawiya, Cheick Mounir Haidara de Niamakoro, M. Moumini Mallé, du président dudit Zawiya, Karamoko Koné, du président de l’association, Yaya Sidibé et une centaine de fidèles musulmans.

Les leaders musulmans se sont réunis il y a un quelques semaines dans la grande Mosquée de Bamako pour dénoncer le comportement des jeunes, qu’ils ont qualifié font « outrage aux bonnes mœurs ». A l’issue de cette rencontre, certaines décisions ont été prises notamment l’interdiction des ‘’Balani show’’ dans nos quartiers. suite à cette décision, les jeunes et les femmes de Kalaban coura, sur proposition de leur président ont décidé de créer une association dénommée ‘’Groupe Imam- Moukadam Moumini Mallé’’, pour se donner à la cause de Dieu.

Selon le Président de l’Association, Yaya Sidibé, un être humain n’a été créé par Dieu que pour l’obéir « Nous avons créé cette association pour aider notre religion qui est l’Islam, pour promouvoir le Tarquiat Tidianiya, pour éviter que les jeunes aillent boire d’alcool, commettre des vols, d’adultères et autres comportements incompatibles avec l’Islam », a-t-il dit.

Nous voulons, ajoute-t-il, que les jeunes se rassemblent pour connaitre leur religion et l’aider. Selon lui, cette association est apolitique, « Notre association a comme objectif d’organiser des assises de prêche, des conférences débats, des cours dans le cadre de la promotion de l’Islam, de promouvoir les mutualités et les entraides entre les musulmans lors des évènements heureux ou malheureux » a-t-il précisé.

A l’en croire, cette association avec le soutien de Dieu et des bonnes volontés, s’étendra à Bamako et à l’intérieur du pays dans les jours à venir. A ses dires, le choix de l’Imam Moumini Mallé n’est pas anodin. « Dans toutes choses si vous n’avez pas un chef, un guide, c’est le Satan qui sera bien entendu votre chef. Nous avons créé cette association pour porter le nom de l’Imam Mallé parce que cet homme on le connait pour sa droiture, sa croyance, il est engagé et dévoué pour la cause divine ». A soutenu Sidibé. Avant d’interpeler les bonnes volontés d’apporter leur aide pour que les objectifs de l’association soient atteints en organisant des assises de prêche pour véhiculer les messages d’Allah.

Pour l’homonyme de l’association, l’Imam Moumini Mallé, il n’a pas camouflé ses allégresses face à la création de cette association qui porte son nom par des jeunes dévoués pour cause de divine. Il s’est dit prêt à accompagner cette association partout où elle aura besoin de lui pour prêcher les paroles d’Allah.

Pour les autres intervenants, le président du Zawiya Karamoko Koné, la présidente des femmes de l’association et la marraine ont rebondi dans le même sens en saluant la bravoure des jeunes pour cette belle initiative. Ils les ont exhorté pour plus d’assiduité dans ce combat de Dieu, qui selon eux, n’est pas du tout facile. Cette cérémonie a été clôturée par des remises de coran à la marraine, au président de l’association. Il faut retenir qu’un jeune non-musulman a embrassé l’islam le 25 décembre 2016, grâce à la dite association. Ce dernier, a reçu des bénédictions de la part de l’imam du quartier et de l’imam Mallé.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*