Secteur sanitaire : le ras-le-bol des malades d’insuffisance rénale

Au cours d’un sit-in tenu le mercredi dernier au rond-point du Point-G, l’association malienne des insuffisants rénaux (AMADIR) a fait part de ses inquiétudes relatives au manque des matériels dans les différents centres de santé.

Fréquenté par plus de 400 malades de l’insuffisance rénale, l’hôpital du CHU du Point-G ne dispose que de 22 générateurs fonctionnels. Conséquence de cette situation, les séances de dialyse sont passées de 3 à une seule fois par semaine pour chaque malade.

Siaka Sidibé, Secrétaire général de l’AMADIR, a confié lors du sit-in que le Mali ne dispose que de 4 centres de traitement médical contre l’insuffisance rénale chronique dont un seul est public, celui du CHU du Point G. Et d’ajouter que l’insuffisance rénale est une maladie qui est encore très mal connue, bien que touchant une frange importante de la population.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*