Journée internationale des Télécommunications : Mégas données et souveraineté numérique au cœur des échanges

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des Télécommunications et de la Société de l’Information, célébrée le samedi dernier à l’AGETIC, une conférence a été donnée sur le thème « Mégas données et souveraineté numérique ». Cette harangue était animée par Mohamed Diawara, président de l’ASIM, en présence du Directeur Général de l’AGETIC, Salif Camara et de la conseillère du Ministère de la Communication Mme Mariko Assa Simpara.

L’objectif de cette conférence était d’échanger entre les spécialistes dudit secteur afin de prendre les dispositions sur les utilités des mégas données qui sont diffusées par les entreprises et les individus de manière volontaire ou involontaire.

Dans sa prise de parole, Mohamed Diawara soutient que le thème de cette année permettra de découvrir les visions du Mali sur la géopolitique, la souveraineté numérique et les statistiques. Avant de dire que plusieurs pays cherchent à connaître les habitudes de leurs citoyens à travers ‘’Big data’’ pour pouvoir développer les prestations qui leurs concernent le plus.

Il a de surcroît mentionné que maintenant, on peut connaître l’état d’un pays à travers ces informations. Ainsi, il confirme que les données de base produites au Mali permettent d’orienter toutes les visions de notre pays car elles permettront de savoir l’état d’esprit des populations et leurs attentes.

A sa suite, Mme Mariko  Assa Simpara étale que l’objectif de sa structure est d’avoir une nouvelle dynamique pour porter une bonne réflexion sur les défis de ce secteur. Elle évoque aussi que ledit secteur est en pleine évolution au Mali.

Enfin, elle révèle que notre pays a connu une ample amélioration par l’adoption de plusieurs textes pour mieux se garantir et favoriser l’essor des télécommunications/TIC et la protection des consommateurs.

Pour sa part, le Directeur Général de l’AGETIC, Salif Camara, a vivement glorifié le ministère de la communication pour l’organisation de cette causerie sur l’analyse et la protection des mégas données. D’après lui, il est temps de stocker, sécuriser, analyser les données et initier des projets socio-politico-économiques pour ce pays. Il additionne que ce colloque leur permettra de savoir les visions qu’ils doivent mettre en place pour que les informations diffusées par les populations soient serviables.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*