16ème édition de la journée d’échanges sur le travail des enfants : « Le travail des enfants donne un appui aux groupes armés » dixit Moussa Tandjoutine

Dans le cadre de la célébration de la 16ème édition de la journée d’échanges sur le travail des enfants, la Cellule Nationale de Lutte Contre le Travail des Enfants (CNLTE), en collaboration avec le Ministère du Travail de la Fonction Publique, a organisé une session d’échanges sur le thème « Impact des conflits et catastrophes sur le travail des enfants ». Ladite activité était sous l’égide de Fassoun Coulibaly, Directeur National du Travail.  

Il est à savoir que la Cellule Nationale de Lutte Contre le Travail des Enfants (CNLTE) est créée par l’ordonnance n°10-033/PRM du 5 Aout 2010 ratifié par la loi n°10-050 du 23 décembre 2010 dont elle a pour but de lutter contre le travail des enfants au Mali.

le Directeur National du Travail, Fassoun Coulibaly a vivement salué les initiateurs de ladite journée tout en exposant une cause fondamentale du travail des enfants, il s’agit de l’absence des infrastructures scolaires notamment dans plusieurs sous-préfectures du Mali. Aussi, il a soutenu que son accompagnement ne fera pas défaut à cette lutte noble que la Cellule Nationale de Lutte Contre le travail des Enfants mène.

Aux dires de Moussa Tandjoutine, Directeur de ladite cellule (CNLTE),  l’objectif de cette journée était de motiver tous les acteurs de ce domaine et les encourager à résister contre ce fléau du travail des enfants. Il a évoqué finalement certaines conséquences du travail des enfants notamment, qu’ils peuvent être enrôlés par les groupes armés pour être des espions, des combattants ou même être exploités sexuellement. Donc, que ce fléau donne dans ce cadre un coup de main à l’existence des groupes terroristes appelé les djihadistes.

Au terme de son intervention, il a  félicité les partenaires techniques et financiers de sa structure, qui sont les Organisations Non gouvernementales (ONG) pour leurs dévouements dans le cadre d’éradication du travail des enfants au Mali.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*