2ème Edition de la journée de la police nationale : La police sollicite la franche collaboration de la population

La 2ème édition de la journée de la Police nationale du Mali s’est déroulée le mercredi 4 octobre 2017 à l’École nationale de la Police nationale sous le thème : « La Police nationale et la population main dans la main pour une cité sûre et paisible ».

Cette édition était placée sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, et en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga et les membres du Gouvernement dont, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Général de brigade Salif Traoré ; des présidents des Institutions de la République ; du Directeur général de la Police nationale, le contrôleur général de police, Moussa Ag Infahi ainsi que plusieurs autres personnalités.

Disons que la célébration de cette journée s’inscrit dans le cadre du professionnalisme de la police nationale, de sa crédibilité en jouant son rôle régalien. Il s’agit ainsi d’une Police nationale qui renforce les acquis et se modernise ; une Police nationale plus suffisante qui joue pleinement sa partition dans la coopération policière à l’internationale ; une Police nationale qui se rapproche surtout de sa population pour une meilleure sécurisation.

En effet, après la revue des troupes sous les mélodies de la fanfare de la police nationale par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, le Directeur général de la Police nationale, le contrôleur général de police, Moussa Ag Infahi a rappelé dans ses mots de bienvenu que c’est le 4 octobre 1960 que le dernier Directeur de la sureté du Soudan français a passé le témoin à l’officier de police malien, Mahamane Touré, consacrant ainsi la naissance de la Police nationale du Mali. Selon lui, la célébration de cette journée est un moment de communion entre la police et la population surtout sur des gestes simples qui mettent en confiance le citoyen comme un bon accueil, une bonne écoute et une orientation de l’usager qui se présente aux services de police.

Il a évoqué que les réformesentreprises, au niveau de la police nationale, par le gouvernement depuis 2013, portent essentiellement sur la qualité des ressources humaines, les infrastructures, l’équipement et la formation afin de construire une police républicaine. Il a énuméré à ce point entre autres la réhabilitation de l’École nationale de la police dont la capacité d’accueil est passé de 500 places à 1500 ; la réhabilitation des locaux de la Brigade anti criminalité ; la construction des Commissariats de police à Kalaban-Coro, Kati Hèrèmakono, Sotuba, Moribabougou, Ansongo, Ménaka, ainsi que des postes frontalières dans certaines localités.

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a exprimé son allégresse face aux démonstrations de la police auxquelles il a assisté. Ce que nous avons vu, a-t-il dit la démonstration de compétences et de qualités, a de quoi rassurer. A l’en croire, les maliens sont entre de bonnes mains et que chacun comprenne également qu’il faut les aider, par l’information et le renseignement.

Au cours de cette journée, il y a eu les portes ouvertes des unités de police sur l’ensemble du territoire national pour recevoir le public. Une journée instituée pour donner l’occasion à la population de s’approcher de sa police ; connaitre ses missions et les conditions dans lesquelles elle travaille au quotidien.

Par ailleurs, il est à souligner que des démonstrations sur des opérations méthodiques de maintien d’ordre , d’interpellations , de protection des personnalités, de patrouilles et d’arts martiaux, et de défilé par des différentes sections de la Police Nationale ont mis fin à cette cérémonie.

S.K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*