Association des femmes unies pour la paix (A.F.U.M) : La promotion de la paix au Mali et ailleurs au cœur des ses objectifs

La salle de spectale de la Cité des Enfants a servi de cadre pour le lancement de la création et des activités de l’Association des femmes unies pour la paix (AFUM). C’était le samedi passé en présence de la représentante du ministre de la Promotion des femmes, de l’enfant et de la famille, Mme Aicha CISSE ;  de la Présidente de ladite Association Mme Diawara Oumou Diawara et sa Secrétaire générale, Kouresi Djenebou Fomba et de la représentante du Maire de la Commune VI, Tangara Aminata Diakité.

Notons que cette Association des Femmes Unies pour la Paix (A.F.U.M), comme son nom l’indique, est née d’un constat, qui de nos jours constitue un vrai défi démocratique et sécuritaire. Il s’agit de la participation des femmes de toutes les sensibilités, à la vie publique et aux gestions quotidiennes des problèmes auxquels notre pays est confronté.

La représentante du Maire de la Commune VI, Mme Tangara Aminata Diakité, soulignera : « Je suis persuadée que la paix ne sera définitive sans la partition des femmes, donc nous les femmes, donnons-nous la main pour une paix durable au Mali ! ». Avant de remercier les leaders féminins pour cette initiative afin d’avoir une vie meilleure car sans la paix, rien ne va.

La Secrétaire générale de l’AFUM a expliqué l’importance de la création de ladite association en disant qu’après plus de deux décennies d’exercice démocratique, les femmes sont peu ou pas du tout présentes aux instantes de décision à tous les niveaux (communal, local, national), pourtant elles sont utilisées à des fins politiques , elles sont souvent envoyées dans les rues pour des combats qui ne sont pas les leurs ; manipulés, ces groupes ne parviennent pas à se retrouver pour bâtir des alliances stratégiques, d’actions solidaires pour renverser les tendances.

Elle ajoutera que face à cette situation, « nous les Femmes Unies pour le Mali plus que jamais conscientes des enjeux économiques et sociopolitiques ; conscientes de ses responsabilités, et de son rôle en tant que premier responsable de la réédification de notre patrie, le Mali avons décidé de fédérer nos efforts, de célébrer l’union sacrée des femmes du Mali, et cela tout en respectant chacune d’entre nous et faire fi de nos divergences ».

Quant à la Présidente de l’Association, Mme Diawara Oumou Diawara, elle a d’abord rendu un vibrant hommage à toutes les victimes du Mali et le reste du Monde pour la quête de la paix au Mali et à ailleurs. « L’engagement solennel des membres qui constitue l’AFUM aujourd’hui est de devenir et demeurer des actrices responsables et crédibles soucieuses des enjeux de développement socio-économique, culturel et politique du Mali sensible au genre », a-t-elle dit.

Selon elle, l’AFUM, c’est surtout l’incarnation de quarte (4) valeurs essentielles, à savoir : la Paix et la stabilité ; l’Unité nationale ; l’Eveil des consciences, les droits économiques sociaux et culturels des femmes ; et enfin l’Autonomisation des femmes. Et d’ajouter que de la création de l’Association il y a seulement 6 mois, il compte environ 656 comités et 50 000  adhérentes. Elle a lancé un appel à l’endroit des autres femmes de venir adhérer à cette association pour avoir une force commune dans la conquête de la paix.

S.K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*