Ordre des géomètres experts au Mali : Le président sortant Aly Waigalo réélu pour un second mandat de 4 ans

Lors de la 10ème Assemblée Générale de l’ordre des géomètres experts au Mali, tenue le samedi 14 octobre 2017 au Mémorial Modibo Keita, le président sortant Aly Waigalo a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Ordre des géomètres experts au Mali, Aly Waigalo, a rappelé que dans les pays africains avant la colonisation, la gestion du patrimoine commun relevait des autorités traditionnelles, garantes de l’intérêt général. Et de reconnaitre que cette organisation a été totalement détruite par le système colonial en introduisant la loi Torens. Il a précisé que les outils de gestion qui existent actuellement, notamment le Code Domanial et Foncier, sont des copies de cette loi qui dispose en son article 28 du principe de la domanialité.

Aux dires du président Waigalo, l’immatriculation est toujours demandée au nom de l’Etat par le chef service des domaines, selon l’article 74 du Code Domanial et foncier. Et de faire savoir que les géomètres experts ne créent pas de Titre Foncier et encore moins n’attribuent pas de terrain aux usagers, cela est incombe aux autorités compétentes en charge de la question domaniale. Il a regretté que certains géomètres experts dans l’accomplissement de leur mission, sont constamment confrontés à des difficultés, dont leur agression sur le terrain par des individus qui protestent pour des raisons souvent inconnues du géomètre Expert ; leur participation et l’arrêt de leurs travaux, à tout moment  par des agents chargés du  maintien d’ordre tels que les gendarmes et les policiers ; leur mise en garde à vue des unités d’enquête jusqu’à leur placement directe et sans appel en détention provisoire par des procureurs  de la République au juge d’instruction.

A ses dires, les géomètres experts sont les seules personnes habilitées à dire la propriété en fixant les limites des biens fonciers. Pour lui, aujourd’hui nous vivons une insécurité foncière inqualifiable car aucun titre de propriété ne peut vous mettre l’abri d’une nouvelle classe de spéculateur qui font appel à des soi-disant géomètres sans foi ni loi, n’ayant aucune formation ni aucune qualification ainsi qu’à leurs complices au niveau de toutes nos administrations.

Le représentant du Ministère de la tutelle, Abasse Yalkoué a indiqué qu’il y a environ 20 ans que l’Etat du Mali a confié la responsabilité de tous les projets fonciers et cadastraux qui permettent aux maliens d’espérer à une propriété foncière sécurisée. A l’en croire, le Gouvernement a entrepris, à travers le département des affaires foncières, un vaste chantier de réforme domaniale et foncière ainsi la relecture des textes régissant les opérations d’urbanisme et la construction, ce qui va certes atténuer les problèmes de la spéculation foncière de notre pays.

S.K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*