Association des Jeunes Géographes pour le Développement Local : Les diplômés en géographie réclament leur part dans la fonction publique

Le dimanche dernier la Faculté d’Histoire et Géographie (FHG) a abrité une conférence  de presse organisée par l’Association des Jeunes Géographes pour le Développement Local (AJGDL). L’objectif de ladite conférence était d’informer l’opinion nationale et internationale sur la non participation des jeunes diplômés en Géographie dans les concours de la fonction publique. Elle était animée par le président de l’AJGDL, Ousmane Cissé accompagné par Karim Mallé, secrétaire général de ladite association et le président d’honneur, Mahamadou Lamine Camara.

Pour le président de l’association, Ousmane Cissé, bientôt  leur demande d’audience aura un mois sans suite, que ce souhait d’audience avait pour but de discuter sur les questions intéressants l’avenir des jeunes sortant de la faculté d’histoire et géographie plus précisément les géographes, leurs entrée au concours de la fonction publique puisque de  2007 à aujourd’hui, seulement  une vingtaine de diplômés dans leur filière ont pu accéder à la fonction publique sur sept milles (7000) diplômés en géographie.

Il affirme que lesdits ministères concernés prouvent un comportement d’ignorance à leur part, ce qui engendrera encore plus de conséquences notamment les chômages de ces jeunes diplômés  mais aussi l’accroissement des idées de révolution des chômeurs qui est une actualité constatée.  En effet, suite à cette ignorance, ladite association est à pied œuvre pour mener une lutte qui brulera un  nouveau torchon. Néanmoins, il a garanti que ces œuvres seront effectuées dans le respect des droits dans un temps plus bref pour qu’ils puissent noblement gagner  leur  lutte.

Cependant,  il surcroît qu’il est nécessaire actuellement de faire une relecture des filières des études universitaires notamment celles des sciences humaines ou bien que l’Etat ferme la faculté en charge d’encadrer les étudiants de ces domaines parce que ceux-ci notamment les géographes  sont considérés par les gouvernants comme des vaut-riens. De ce fait, le président de l’association demande à l’Etat de mettre en place une commission pour analyser cette situation qui est l’Entrée des géographes au concours de la fonction publique. Dans le moment opportun, il souhaite que les dirigeants de la Faculté  d’Histoire et Géographie mettent en œuvre aussi un plan de communication qui expliquera les importances de leurs filières dans le développement du pays afin de mieux  orienter leurs frères et sœurs.

Il est à savoir que cette rencontre avec des hommes des medias a été faite suite aux dépôts d’une demande  chez  le chef  du  gouvernement, Abdoulaye Idrissa MAÏGA ; le Ministre de l’emploi et de la  Formation  Professionnelle, Maouloud  Ben Kattra ; et le Ministre de la Fonction Publique, Mme Diarra Raky TALLA et celui de l’Action Humanitaire et de la Solidarité,  Hamadoun KONATE pour avoir une audience. L’objet de ces correspondances était l’oubli des jeunes cadres géographes lors des concours d’entrée à la fonction publique.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*