4ème journée mondiale de la couverture maladie universelle : La réflexion sur les stratégies pour mieux orienter les approches vers la CSU

A l’instar des autres pays, le Mali a commémoré, le mardi 12 décembre 2017, la journée mondiale de la Couverture Maladie Universelle (CMU). La cérémonie d’ouverture était présidée par le conseiller technique du Ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire, Amadou Diallo et en présence du Directeur Nationale de la Protection Sociale et de l’Economie Solidaire, Mohamed Bassirou Traoré ; du président de la plateforme de la société civile pour la promotion de la couverture maladie universelle, Yaya Zan Konaré.

L’objectif de la célébration de cette 4ème édition pour notre pays vise à soutenir l’engagement politique des plus hautes autorités du pays pour l’effectivité du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) d’ici 2018 mais constitue également d’une part pour les acteurs une occasion pour mûrir la réflexion sur les stratégies pour mieux orienter les approches vers la (CSU) et d’autre part un cadre idéal visant à communiquer sur les bonnes pratiques et les défis y affèrent.

Selon le Directeur Nationale de la Protection Sociale et de l’Economie Solidaire, Mohamed Bassirou Traoré, la célébration de cette journée par sa structure s’inscrit dans la dynamique et l’accompagnement des autorités en faveur de la promotion de la Couverture Maladie Universelle (CMU). Pour Yaya Zan, le défi de la (CMU) reste de taille car en 2014, le taux global de la couverture était de 4, 1% au détriment de plus de 85% du reste de la population.

Le conseiller technique du ministère en charge de l’Action Humanitaire, Amadou Diallo a fait savoir par la suite que le (RAMU) repose sur trois piliers essentiels à savoir l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), le Régime d’Assistance Médicale (RAMED) et les mutuelles de santé. Malgré la mise en place de tous ces dispositifs et de la politique de financement de la santé 2014-2023 en cours d’actualisation, force est de reconnaitre que le défi de la couverture sanitaire effective pour toutes les couches sociales de notre pays reste d’actualité.

S.K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*