Assurance volontaire AV+ de la SAER-Emploi : Les premiers adhérents en possession de leurs cartes

Dans le cadre du partenariat entre la SAER-Emploi (Société africaine d’études et de réalisation) et l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), un projet management de l’Assurance volontaire dénommé l’INP-AV+ a vu le jour. Un mois après la signature de ce partenariat une centaine d’adhérents viennent de recevoir leur carte de membre. La cérémonie de remise de cette carte a eu lieu, le mercredi 06 décembre 2017, à l’hôtel Maeva. C’était en présence du Directeur général de l’INPS, Bréhima Noumoussa Diallo ; du Président directeur général de la SAER-Emploi, Diadié dit Amadou Sankaré ; du président INP-AV+, Marafa Traoré ainsi que les récipiendaires.

Rappelons que ce partenariat s’inscrit dans le cadre du projet management de l’assurance volontaire de l’Institut national de prévoyance sociale INP-AV+ qui est née de la ferme volonté de l’INPS et de SAER-emploi de conjuguer leurs efforts pour augmenter le nombre d’adhérents au régime de l’Assurance volontaire dans le cadre d’un partenariat qui s’est matérialisé par une Convention de délégation de gestion signée le 10 avril 2017. En effet, cette approche qui contribue assurément à  la mise en œuvre de la politique nationale d’inclusion sociale prévue par la loi N°99-047 du 28 décembre 1999 instituant l’Assurance volontaire permettra de couvrir le maximum de travailleurs dans les secteurs tertiaires et informels, les professions libérales et les couches défavorisées.

Pour le moment, l’enrôlement de l’AV+ concerne uniquement le District de Bamako mais dans les jours à venir, les régions seront concernées. L’objectif de l’AV+ est de donner la chance aux hommes de métier (maçons, tailleurs, menuisiers, mécaniciens, soudeurs, coiffeurs, vendeurs de condiments commerçants, boutiquiers, etc.), aux travailleurs indépendants et aux professions libérales de préparer leur retraite. A travers l’assurance volontaire plus, ils bénéficieront de toutes les prestations de l’Institut national de Prévoyance sociale y compris la prestation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

Selon le PDG Diadié dit Amadou Sankaré, l’adhérent AV peut payer ses cotisations par jour, semaine, mois voire par trimestre, selon les modalités de son choix et par Orange money, mobicash, virement bancaire et même en espèces. Et d’ajouter que la cotisation doit être disponible à la fin du trimestre. A ses dires, l’AV assure un accompagnement de l’adhérent, depuis la constitution de son dossier jusqu’à la jouissance de ses droits en passant par l’immatriculation et la délivrance de la carte d’assuré par l’INPS. « La protection sociale étant un droit pour le citoyen, l’inclusion sociale apparait incontestablement comme le moyen le plus efficace pour lutter contre la pauvreté en facilitant l’accès à un grand nombre de personnes marginalisées aux services sociaux et surtout à la sécurité sociale », a-t-il soutenu.

En faisant cette intermédiation, l’AV ne se substitue pas à l’INPS dans sa mission de service public de protection sociale mais elle accompagne l’INPS dans la promotion de l’assurance volontaire sur toute l’étendue du territoire en vue d’augmenter le nombre d’assurés potentiels pour ce régime à travers des campagnes de sensibilisation, d’information et de mobilisation des personnes éligibles.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*