Campagne agricole 2017-2018: Les mécanismes de suivi agro-hydro météorologique font état d’un bilan satisfaisant

Durant la période de mai à octobre 2017, le Groupe de travail pluridisciplinaire (GTP-Sa) a mené des activités de collecte de données de base et d’informations sur le terrain, de traitement et d’analyse d’évènements en lieu avec le climat et les prédictions saisonnières pour établir les dispositions nécessaires à la réussite de la campagne agricole 2016-2017 sur l’ensemble du pays. Pour évaluer les travaux effectués, les membres dudit groupe ont tenu, le mardi 5 décembre 2017, un atelier de  »Synthèse des activités du GTP-Sa et du Cadre national pour les services climatiques (CNSC) de la campagne agricole 2017-2018 ».

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était placée sous la présidence de la Directrice générale de l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo), Mme Tandia Fanta Traoré et en présence d’une dizaine de participants. L’objectif visé était de permettre aux participants, en leur qualité de producteurs et d’utilisateurs des informations capitales du GTP-Sa, de faire le point de l’assistance fournie au monde rural cette campagne-ci, d’apprécier les impacts des opérations de pluies provoquées, de mettre en exergue les avantages des services climatiques mis à dispositions et aussi d’appuyer dans l’identification des lacunes éventuelles et des solutions qui peuvent les amoindrir à travers les recommandations fortes qu’ils ont eu à formuler.

Rappelons que dans le cadre des objectifs du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS) à travers son programme commun appelé Programme régional AGRHYMET et face à l’extrême variabilité des facteurs climatiques dans le temps et dans l’espace, l’agriculture du Mali est soumise à de nombreuses contraintes. Ces difficultés vont de la baisse des rendements agricoles en année de faible pluviométrie à la perte de superficies par inondation en année de pluie abondante. Avec la perturbation des références du paysan concernant les caractéristiques de la saison des pluies (dates de début et de fin des saisons, séquences sèches, quantité et répartition de la pluviométrie), l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo) a développé des stratégies et des outils pour faciliter le suivi agro-météorologique de la campagne agricole à travers les activités décadaires du GTPA (Groupe de travail pluridisciplinaire d’assistance agro-hydro-météorologique), permettant le renforcement de la résilience des producteurs qui peuvent décider de programmer et mener leurs activités à travers des choix justifiés.

En outre, en appui à ce système de suivi, une prévision saisonnière pour la planification et la conduite des activités agricoles est élaborée et des opérations de pluies provoquées sont menées dans les zones identifiées à risque de sécheresse.

Dans son allocution d’ouverture, Mme Tandia Fanta Traoré, directrice générale adjointe de l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo), a dit que la variabilité du climat et les changements climatiques sont des facteurs qui contribuent dans l’aggravation de la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et à la faiblesse du taux de croissance économique dans notre pays. D’ajouter que c’est dans ce contexte qu’ils cherchent à mettre en place depuis un certain nombre d’années, le CNSC afin d’améliorer la fourniture de services climatiques fiables au monde rural dans l’optique d’améliorer notamment la production et la productivité agricole. A l’en croire, pour atteindre cet objectif, le GTP-Sa a fourni des résultats palpables. Pour elle, ces résultats d’analyse, à savoir les avis et conseils élaborés tous les dix jours sous forme de bulletins ont été régulièrement mis à la disposition des utilisateurs par les canaux les plus appropriés. Elle a soutenu que les informations de ces bulletins ont certainement contribué à l’amélioration des productions culturales et hydroélectriques durant la campagne agricole 2017-2018 en dépit de l’arrêt précoce des pluies cette année, conformément aux résultats des prévisions saisonnières élaborées par nos experts.

Par ailleurs, il est cependant à connaitre que le suivi de la campagne agricole au niveau national est assuré par le Groupe de travail pluridisciplinaire d’assistance agro-hydro-météorologique (GTPA) qui est la Composante nationale du Centre AGRHYMET, créée à partir des années 70 et 80, années des grandes sécheresses dans le sahel. En effet, le GTPA est un groupe constitué d’experts de diverses disciplines. Il a pour mission de contribuer au système opérationnel d’alerte précoce, de prévision des récoltes et des pâturages en mettant à la disposition du monde rural et des autorités chargées de l’alerte précoce, les informations agro-hydro-météorologiques appropriées et ainsi d’assister directement les producteurs par la fourniture d’avis et de conseils judicieux pour la prise des décisions en matière d’interventions culturales dans l’optique de réduire le risque climatique sur la production et d’augmenter le rendement.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*