Festival « main dans la main » : la 2ème édition placée sous le signe de la diversité dans l’unicité

La cérémonie du lancement de la deuxième édition du Festival « main dans la main » s’est tenue le samedi 09 décembre 2017 au terrain municipal de la Commune V, sous le thème: « La diversité dans l’unicité ». Ce Festival organisé par le Bloc des jeunes leaders unis pour la patrie (BJLUP), en partenariat avec l’Association des jeunes artistes du Nord et la Fondation Maliba, était placé sous le parrainage de Gérard Seydou Kalilou Ouattara (GSKO) du parti ADP-Maliba.

La cérémonie d’ouverture a vu la présence du parrain de l’évènement Gérard Seydou Kalilou Ouattara, du président du Bloc des jeunes leaders unis pour la patrie (BJLUP) Brahima Coulibaly, des autorités coutumières et administratives de la Commune V, des artistes festivaliers ainsi que les festivaliers. En effet, ce festival avait pour but de rassembler des jeunes notamment les jeunes artistes venus du Nord pour prôner la paix, la réconciliation et la cohésion sociale.

L’exécution de l’hymne national a campé le décor du festival main dans la main. Par la suite, le représentant du chef de quartier a exprimé son allégresse pour la tenue de ce festival dans sa localité. Selon lui, aujourd’hui le Mali a besoin de ce genre de rassemblement autour de la paix.

Pour le président du BJLUP, Brahima Coulibaly, ce festival a pour objectif de rassembler les jeunes venus du Nord et du Sud autour de la musique. « Nous savons tous que notre pays a connu une crise sans précédent. Cette crise du Nord est entrain de freiner le développement de notre pays. Alors nous avons pensé qu’il est temps de faire venir les jeunes du Nord vers le Sud pour promouvoir la paix et la cohésion sociale à travers un festival musical au cours duquel les messages de paix seront véhiculés », a-t-il dit. Selon ses propos, le Mali a besoin de la paix et pour cela les jeunes doivent être les premiers a poser les jalons. Il a révélé que le bloc constitue aujourd’hui plus de 100 associations à traves le pays sur lesquelles 50 se sont rassemblées pour organiser ce festival. Et de préciser que le festival se teindra ainsi à Gao au fin du mois de mars 2018 prochain.

Prenant la parole, le parrain Gérard Seydou Kalilou Ouattara, a félicité chaleureusement le Bloc et l’Association des jeunes artistes du Nord pour cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix au Mali. Il s’est dit heureux d’être parrain de cette édition et  a tenu a remercier les organisateurs pour la confiance placée en sa modeste personne. Selon lui, les maliens doivent s’aimer et se donner la main pour que règne la paix dans notre pays. « Aimons nous dans toute notre diversité culturelle car cette diversité est notre richesse et il nous appartient d’exploiter cette pression créatrice au service du développement socio-économique et culturel du Mali », a-t-il souligné.

Notons que ce festival a rassemblé des artistes venus de partout notamment du Nord. Des prestations musicales et des poèmes ont véhiculé des messages de la paix, de réconciliation et de cohésion sociale.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*