Sécurité Alimentaire : Vers un nouveau programme plus intégré à l’échelle sous regionale

Du 11 au 13 décembre dernier, l’hôtel Al Farouk a abrité l’atelier régional de démarrage du Programme ‘’Accélération des Investissements pour la Sécurité Alimentaire dans le Nexus Eau-Energie-Alimentaire-Ecosystèmes en Afrique de l’Ouest’’. Ledit atelier était placé sous l’égide  du Coordonnateur du Projet Partenariat Régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO), Amadou Hama Maïga.

A l’ouverture, le Coordinateur  du  Projet GWP-AO, Amadou Hama Maïga, dira que ces séances de travaux de lancement de ce nouveau  programme vise non seulement  à créer une plateforme pour  les principaux acteurs régionaux et aux pays pilotes comme le Mali mais aussi d’adopter le contenu dudit programme et de contribuer à son opérationnalisation. Selon lui, cet atelier permettra de faire les points sur l’état d’avancement du développement et la mise en œuvre  de ce  programme d’accélération des investissements pour la sécurité alimentaire dans le Nexus eau-énergie-alimentaire-écosystèmes en Afrique de l’Ouest au niveau régional et dans les pays  pilotes  ainsi que de passer en revue et d’harmonisation de ce programme pour élaborer un plan  d’exhortation de financement.

A l’en croire, les participants et les organisateurs dudit atelier ont  mis toutes  leurs réserves  en action dans ces 72 heures de séances des travaux pour mieux  formuler des recommandations pertinentes. Egalement, ils  ont demandé  à la CEDEAO  et tous les décideurs de  faire tout pour  que le démarrage total  dudit programme soit effectué  dans  le  premier  trimestre  de  2018.

Au terme, il est à savoir que cet atelier de 72 heures a enregistré la participation d’une cinquantaine (50) de personnes venues des différentes structures sous-régionales comme l’Autorité du  Bassin du Niger celle de la Volta ; des représentants des ministères de l’Eau et celui de l’Agriculture ; le CILSS ;  l’OMVS ;  le  CCRE-CEDEAO ; projet de développement agricole ; le Roppa ;  les organismes de bassins transfrontaliers.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*