Sup-Management : La salle des marchés de la BRVM porté sur les fonts baptismaux, une première du genre au Mali

Sup-Management : La salle des marchés de la BRVM porté sur les fonts baptismaux, une première du genre au Mali

Le mercredi, 6 décembre dernier, a eu lieu au sein de l’Université Sup-Management l’inauguration de la « Salle des marchés» de la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières de l’UEMOA (BRVM). C’était en présence du Directeur Général de la BRVM, M.Edoh Kossi AMENOUNVE  accompagnée par le Directeur Général de ladite Université, Dr Mamadou Habib Diallo et des étudiants.

Aux dires du Dr Mamadou Habib Diallo, c’est une salle qui permettra aux étudiants de connaître le fonctionnement de la bourse et de créer des clubs d’investissement avec des portefeuilles ainsi que de savoir le fonctionnement des marchés financiers. Pour cela, il remercie la BVRM notamment M. Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur général de la BRVM, pour avoir fait confiance à son établissement dans ce cadre.

Pour M. Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM, cette salle est nécessaire pour les étudiants parce qu’elle leur permet de mettre en pratique les cours théoriques, de suivre en directe des séances de cotation boursière pour se familiariser avec la bourse. Selon lui, ladite salle répond aux normes d’une salle des marchés car elle est composée de deux écrans d’affichage et une quinzaine d’ordinateurs interconnectés. Il a fait savoir aussi que l’étude de la bourse expose plusieurs possibilités de travailler dans certains secteur notamment être le trader ; le vendeur ; l’analyste financier ou le gestionnaire de portefeuille.

Par ailleurs, le Directeur Général de  l’université Sup-Management rappelle que  rien ne  sera  plus comme  avant pour les étudiants  vu qu’avant, ils n’avaient droit  qu’à une seule séance de lecture d’une feuille  des marchés dirigée par Amadou Djeri Bocoum, le directeur de l’antenne nationale de la BRVM.

Enfin, il a rassuré M.Edoh Kossi AMENOUNVE qu’il s’engage à brandir leur partenariat à hauteur des clauses contractuelles dans l’objectif d’expansion de la culture boursière au Mali mais aussi de former les futurs dirigeants du pays dans de bonnes conditions.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *