WafrOnet : Conférence Ouest Africaine sur l’Agriculture écologique et biologique

WafrOnet : Conférence Ouest Africaine sur l’Agriculture écologique et biologique

Du 5 et  6 décembre dernier, s’est tenu à Bamako, à l’hôtel Mandé, les travaux de la 4ème Conférence Ouest Africaine de l’Agriculture Ecologique et Biologique (WafrOnet). Elle était placée sous la conduite du représentant du Ministre de l’Agriculture du Mali, M Keïta, en présence de Simplice Davo VODOUCHE, émissaire du Président de WafrOnet ; de Dr David AMUDAWI, représentant du  Président du Comité Directeur Continental de l’Initiative d’Agriculture Biologique et Ecologique en Afrique ainsi que  plusieurs autres invités de marque.

L’objectif principal de ces deux jours de travaux était de donner l’occasion aux acteurs participants d’exposer et d’échanger les expériences sur  les meilleures pratiques, les savoirs et les instruments utiles à l’établissement de partenariats fructueux ainsi qu’à la promotion d’une agriculture durable et rentable pour l’Afrique de l’Ouest. Il est à savoir que le thème retenu pour cette rencontre de 48h était «Opportunités émergentes de l’Agriculture Ecologique et Biologique : opportunité pour les développements nationaux et régionaux en Afrique».

Dans ses allocutions, le représentant du  Ministre de l’Agriculture du Mali, M. Keïta, dira que  ces travaux permettront aux participants de cette quatrième conférence  non seulement de créer de nouvelles conditions pour les agriculteurs  mais aussi de  renforcer le système de production de l’agriculture écologique et biologique et de changer la nature des sols en bon état. Ainsi, ils mettront en œuvre tout le processus écologique, biodiversité et des cycles adaptés aux conditions locales.

Selon lui, l’Agriculture Ecologique et Biologique renferme d’énormes potentialités dans la réhabilitation du secteur agricole vis-à-vis des acteurs nationaux et internationaux ; elle constitue autant le levier de l’économie des pays au profit des producteurs. Cependant, il est temps de définir de nouvelles méthodes encore pour l’agriculture, car l’environnement a suivi des modifications profondes à cause des implications des nouveaux acteurs, des nouvelles alliances avec des enjeux et des risques. Alors, le Mali est déjà à la mise en œuvre d’une politique de Développement Agricole qui vise la modernisation de l’agriculture qui est l’une des visions  du  Conseil  Supérieur de WafrOnet  à  l’endroit des pays membres.

Par ailleurs, il est rappelé que durant ces deux jours de rencontre, les participants se sont penchés également sur d’autres sujets à travers des panels notamment sur la Stratégie Régionale pour le Coton ; le changement Climatique et l’Agriculture Ecologique et Biologique ; l’Institution de l’Agriculture Ecologique et Biologique  dans les politiques nationales et sous-régionales.

En conclusion, M. Keïta a salué, au nom de son ministre, l’ensemble des membres de WafrOnet pour le choix de notre pays pour la tenue de cette quatrième conférence Ouest Africaine de l’Agriculture Ecologique et Biologique (WafrOnet) malgré qu’il est confronté actuellement à un problème d’insécurité.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *