Budget- programme : quels changements ?

La question du basculement du Mali vers le budget programme suscite beaucoup de polémiques, si les uns sont optimistes, les autres non. Voté le 23 décembre 2017, son montant annuel cette année s’élève à 2330,778 milliards de FCFA , soit plus de 7,5 % que l’année dernière.

Apporter plus de transparence dans la gestion des deniers publics, tel est l’objectif visé par le nouveau système ‘’budget- programme’’. « Il ne s’agit plus de prendre du crédit et de l’investir n’importe comment, mais sur la base d’un programme, tout ce qui est alloué est justifié. Ce nouveau programme permet d’éviter désormais d’allouer une enveloppe globale a un département ; aussi ce n’est plus un directeur ou le  DAF qui pilote, mais le directeur du programme qui sera responsable des crédits et autorisations d’engagements, il les utilisera en fonction des objectifs et des résultats qu’il attend », expliquent les décideurs pour justifier ce choix.

Malgré les nombreux défis à relever, le gouvernement semble bien déterminé « Le Mali devrait aller à ça, c’est une directive de l’UEMOA, il faut qu’on commence, les imperfections seront corrigées au fur et à mesure », se défend Yacouba Michel Koné, rapporteur à la commission finances de l’assemblée nationale.

Par ailleurs, certains économistes sont sceptiques, comme c’est le cas d’Etienne Fakaba  Sissoko qui a publié récemment une tribune après l’adoption de ce nouveau système qui selon lui, « n’est pas ambitieux » et accorde une priorité à des secteurs non productifs. Les seules possibilités pour que ce programme marche sont les suivantes : «  le respect des critères de convergence communautaire, la mise en œuvre des engagements avec le FMI dans le cadre économique et financier, le remboursement des échéances au titre des obligations du trésor », avertit-il.

Hamsetou Toure

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*