Economie et Finances : l’inamovible Boubou Cissé

En 2013, il entre au gouvernement de Tatam Ly en tant que ministre des Mines. Quelques mois après, le Docteur Boubou Cissé, troque le portefeuille des métaux précieux pour celui de l’économie et des finances. Il vient d’y survivre au quatrième remaniement du premier mandat.

Réputé proche de la famille présidentielle, l’ancien cadre de la Banque Mondiale est aussi l’artisan de la croissance économique du Mali post 2012. Le taux de croissance oscille entre 5 et 6 %. Autres hauts faits du natif de Bamako, diplômé de l’université d’Aix-Marseille, en 2017, notre pays a figuré dans le classement Doing Business, au rang de 2ème économie croissante en Afrique, après le Ghana.

Sa stratégie axée sur l’énergie, les infrastructures et l’agriculture est sensée réduire la pauvreté et contribuer au développement durable, conformément aux missions assignées à son département en matière de relance économique.

La modernisation de l’économie à travers la mise en place du système intégré de gestion des marchés publics et autres dispositifs contre la fraude, étendus à la douane et aux impôts ont permis de limiter les manques à gagner en matière de dette intérieure, avait confié le ministre Cissé à nos confrères du Reporter.

Les tractations du ministre avec la ligue d’opérateurs économiques, qui réclamaient des dizaines de milliards d’impayés à l’Etat ont été décisives dans la réduction de la dette. Sur la dette extérieure du pays, dans le premier trimestre 2017, Cissé avait évalué, l’encourt à 2440 milliards, et estimé que le Mali était à  l’abri d’un surendettement. Les institutions financières internationales, le FMI en tête ont réintégré notre pays dans leurs bonnes grâces.

Aussi des nouvelles mesures dont, le Budget-programme, sont annoncées comme des perspectives pour pérenniser la croissance économique. Seul bémol, la croissance qui séduit tant la planète finances, ne profite pas aux citoyens maliens, c’est du moins l’avis de nombre de nos compatriotes, pour qui le quotidien devient chaque jour un lourd fardeau.

Aly Bocoum

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*