G5 Sahel : un Fonds fiduciaire pour lutter contre le terrorisme

Une rencontre a réuni à Bamako, le lundi 08 janvier 2017, une délégation des chefs de la diplomatie des pays membres du G5 sahel. A l’issue de la rencontre, un fonds fiduciaire a été mis en place dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans l’espace sahélien.

Cette réunion est considérée comme une étape importante, avant la mise œuvre effective de la Force conjointe en mars prochain. La session avait pour but de mieux préparer les prochaines rencontres de cette Force. Il s’agissait pour les ministres des Affaires étrangères de préparer les deux rencontres et d’approfondir la réflexion afin de mieux outiller et structurer la force du G5 pour qu’elle réponde au mieux à l’attente des partenaires et populations sahéliennes en proie à une menace terroriste permanente.

A l’issue de cette rencontre, les représentants des pays membres ont décidé de la création d’un Fonds fiduciaire. Il s’agit d’un système permettant de rassembler des ressources financières qui proviennent de différents bailleurs de fonds dont l’objectif est d’apporter une réponse rapide et commune aux différentes dimensions d’une situation d’urgence. Ce fonds s’élève à  400 millions d’euros et  sera géré par un comité de contrôle ouvert aux partenaires.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Tieman Hubert Coulibaly, s’est félicité de la mise place de ce dispositif qui contribue dans le processus d’opérationnalisation de la force antiterroriste

                                                                                                       Hamsetou Toure

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*