Jeux nationaux de la jeunesse : une pépinière pour le Mali

Du 24 au 30 décembre 2017, la première édition des jeux nationaux de la jeunesse s’est tenue à Bamako. Plus de 800 délégués, venus de l’intérieur et ceux de la capitale, y ont pris part. 

Permettre aux jeunes du Mali de se côtoyer, c’est le premier challenge du comité olympique. Le comité entend aussi y détecter des talents en vue de ses prochaines sorties.

L’athlétisme, le basketball, le football, ou encore les arts martiaux étaient les disciplines à l’honneur. Bamako s’est taillé la part du lion avec 27 médailles dont 19 en or, Koulikoro, avec 6 médailles d’or, arrive 2e, suivie de Sikasso, 3 médailles d’or, 6 en argent et quatre en bronze.

Pour le secrétaire général du ministère des Sports, Seydou Dawa, le choix de la jeunesse a une double justification : « Cette catégorie représente plus de 60% de notre population, d’une part et d’autre part, parce que, c’est l’âge le mieux indiqué pour inculquer les valeurs culturelles et sportives », estime-t-il.

Susciter le sentiment d’appartenance à la même nation, ainsi que l’échange de valeurs patriotiques, est l’esprit des jeux, d’après le président du CNOS. Habib Sylla compte se servir du sport comme outil dans la quête de la paix et de la cohésion sociale au Mali. Quant aux membres de la commission d’organisation, le sport a gagné, le pays également, qui a vu ses enfants réunis pendant une semaine pour rivaliser dans la communion.

S.K.KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*