Politique : ce qui attend le nouveau gouvernement

Soumeylou Boubèye Maiga, le cinquième PM depuis l’élection d’IBK en 2013, a six mois pour réaliser ce miracle: relever les défis  politique, sécuritaire, économique voire existentiel, auxquels est confronté le Mali.

Pour ses partisans, SBM, est l’«homme » de la situation. Son profil sécuritaire domine l’essentiel des conversations dans la foulée de sa nomination. L’expérience et la tactique de l’hôte de la primature devraient également contribuer à redorer le blason du président IBK, probable candidat  en 2018.

Au chapitre des urgences, le premier ministre aura surtout à prendre des mesures rapides pour palier à la mauvaise campagne agricole, qui présage déjà une insécurité alimentaire dans certaines localités du centre et nord du pays, selon plusieurs observateurs.

A la menace terroriste, qui continue de limiter l’autorité de l’Etat malien, une riposte holiste s’avère indispensable pour ramener la quiétude et assurer le fonctionnement régulier de l’administration.

Rappelons que la garantie de la paix et de la sécurité a été déterminante dans la campagne  du président de la République. Au crépuscule de son mandat, la sécurité des personnes et de leurs biens demeurent toujours insatisfaisante. Boubèye  saura-t-il améliorer la donne sécuritaire, décisive dans le dernier virage du mandat présidentiel ? C’est désormais, l’une des inquiétudes que partagent partisans et détracteurs du Premier ministre.

L’impasse dans le processus de paix, la taille de la corruption et le flot dans les futures joutes électorales font que, des citoyens maliens comme, Ali Tounkara, sociologue, enseignant à l’université de Bamako, affichent un optimisme prudent.

Le sociologue accuse Boubèye d’avoir toujours été « aux côtés du pouvoir sans sélectivité ».Il lui reproche également son incohérence politique. «Tous  les signaux sont au rouge », diagnostique le chercheur, avant de souffler, « l’espoir est maigre » pour la réussite  de la nouvelle mission du « tigre », autre grade, attribué à SBM par ceux qui persistent à croire en  ses qualités de faiseur de miracle.

Aly Bocoum

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*