Actualités Politique UNE

Trump limoge son secrétaire d’Etat Rex Tillerson

Après  une tournée éclair  en  Afrique, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson  a été  évincé  mardi par le président Donald  Trump. Mike Pompeo , directeur de la C.I.A  remplace le  diplomate de 65 ans.

C’est par un tweet matinal que le président Trump a rendu public cette décision qui alimentait déjà des rumeurs dans les  médias américains. « Mike Pompeo, directeur de la CIA, va devenir notre nouveau secrétaire d’Etat. Il fera un travail fantastique ! Merci à Rex Tillerson pour son travail ! Gina Haspel va devenir la nouvelle directrice de la CIA, pour la première fois dirigée par une femme. Bravo à tous ! », Peut-on lire dans son tweet traduit par le journal français lemonde.

Le chef de la diplomatie américaine est rentré la veille même de cette annonce de sa première sortie africaine depuis l’élection du président Trump. Du 6 au 12 mars, Rex Tillerson s’était rendu en Ethiopie, au Djibouti, au Kenya, où il a annulé samedi un certain nombre de rencontres suite à un malaise. Le lundi 12 mars, il a poursuivi sa visite en Afrique par le Tchad et le Nigeria.

Officiellement ce voyage est qualifié de « visite d’écoute »par la maison blanche notamment l’escale du Tchad, avec lequel une brouille avait éclaté suite à l’inscription du pays sur la liste noire des Etats Unis. D’autres sources parlent également de campagne de positionnement américain sur le continent largement couvert par la chine. Pour  un ancien diplomate américain, contributeur du journal mondeafrique ,  la visite de Tillerson est « une tournée d’excuses… et rien d’autre .»

  1. Tillerson a appris qu’il avait été congédié avant l’aube, peu de temps après son retour d’un voyage d’une semaine en Afrique, a déclaré Steve Goldstein, sous-secrétaire d’État à la diplomatie publique, au micro denos confères du « Washington post ». Rien n’indiquait que le départ de M. Tillerson était imminent; M. Goldstein a déclaré ce mardi 13 mars  que le secrétaire devait rester au pouvoir dans un avenir prévisible, ajoute le quotidien américain.

La raison de la dernière scission n’était pas claire, mais Trump et Tillerson sont souvent apparus en désaccord sur des politiques telles que l’accord nucléaire avec l’Iran et le ton de la diplomatie américaine. Un porte-parole de Tillerson a déclaré que le secrétaire d’Etat « avait l’intention de rester » à son poste et qu’il « ignorait la raison » de son licenciement, analyse une source du « Newyork times ». « Je suis fier de nommer le directeur de la Central Intelligence Agency, Mike Pompeo, pour être notre nouveau secrétaire d’Etat », a déclaré Trump. Mike a obtenu son premier diplôme dans sa classe à West Point. Il  a servi avec distinction dans l’armée américaine et a obtenu son diplôme avec mention de la Harvard Law School. Il a ensuite servi à la Chambre des représentants des États-Unis avec une expérience avérée de travail de l’autre côté de la rue.  » , commente le président américain qui par ailleurs a annoncé la nomination de Gina Haspel, directrice adjointe de la CIA,  en remplacement Mike Pompeo. Elle devient  la première femme à diriger la CIA.  Trump a également eu des mots d’éloges pour Tillerson: « Enfin, je tiens à remercier Rex Tillerson pour son service. Beaucoup de choses ont été accomplies au cours des quatorze derniers mois, et je lui souhaite bonne chance ainsi qu’à sa famille.  » Avec son éviction, M. Tillerson se joint à une longue liste d’administrateurs de Trump qui ont quitté ou ont été congédiés.

Aly Bocoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *