Mali: la mobilisation en attendant le diamant

Des recherches ont abouti à la découverte de gisements de diamant au Mali. Les autorités et autres intervenants dans le secteur se mobilisent pour une exploitation efficiente.

 Le Mali dispose d’immenses potentialités minières dont de gisements de diamant. C’est le ministre en charge des mines et du pétrole, Pr Tièmoko Sangaré qui donne cette précision. Selon, le ministre Sangaré, les districts miniers de Kénièba, Kangaba et Yanfolila regorgent  de milliers de caras de diamant tandis que dans certaines localités de Sikasso et Taoudéni des recherches supplémentaires sont en vue  pour confirmer l’existence du métal précieux.

Pour tirer profit de l’exploitation du diamant au Mali, les professionnels du secteur s’activent pour se conformer aux normes internationales régissant le domaine. Le week-end dernier, un conseil national des professionnels du diamant au Mali (CNPDM) a vu le jour. Formé d’une quarantaine de membres, le CNPDM  a pour objet de contribuer à la promotion de la recherche, de l’exploitation et de la commercialisation des diamants bruts au Mali.

Toutefois la découverte de gisements de diamant soulève des inquiétudes. Les populations des zones diamantifères craignent d’être spoliées de leurs richesses à cause de la corruption qui gangrène l’industrie minière au Mali. D’autres spécialistes redoutent que le potentiel diamantifère ne soit synonyme de tensions sociales et d’instabilité politiques comme  au Liberia ou en Siearra Leone , riches en diamant , mais décimés par de conflits essentiellement alimentés par les revenus issus de ce même minerai.

AB

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*