Session extraordinaire de l’INPS : Le bilan de 2017 a connu une hausse de 12%

Le Conseil d’administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) s’est réuni en session extraordinaire, le mercredi 1er aout 2018 dans la salle de conférence dudit institut.

 Au cours de cette session, les administrateurs se sont penchés sur l’examen et l’adoption des états financiers de l’exercice 2017 de l’institut ainsi que sur la validation du rapport d’inventaire des immobilisations et l’examen de la note de présentation de l’étude actuarielle. C’était sous la houlette du Président du Conseil d’Administration, Yacouba Katilé, accompagné du  Directeur Général de l’Institut, Bréhima Noumoussa Diallo.

D’entrée de jeu, le Président du Conseil d’Administration, s’est réjoui en remerciant l’assiduité des administrateurs aux sessions. Une qualité qui illustre parfaitement l’intérêt qu’ils attachent à la pleine réussite de la mission de l’Institution. Et de rappeler que les documents sur lesquels les administrateurs étaient invités à se  prononcer sont les états financiers et le rapport d’inventaire sur les immobilisations.

En effet, parlant du bilan de l’année écoulée, le PCA Yacouba Katilé estime qu’au 31 décembre 2017, le bilan était de 192, 548 milliards de FCFA contre 172,246 milliards de FCFA en 2016 soit, une hausse de 12%. Il évoque aussi un excédent des produits sur les charges de 10,250 milliards contre 9,670 milliards en 2016, soit une hausse de 6%. Et les Réserves de 129,952 milliards à ajuster pour respecter les minima légaux conformément aux dispositions de la Conférence Interafricaine de la Sécurité Sociale (CIPRES). En outre, en plus de ce résultat il faut ajouter les actifs immobilisés de 76,551 milliards de FCFA ; la trésorerie active 43,048 milliards. « Un résultat de l’exercice qui se chiffre à 10,250 milliards contre 9,670 milliards en 2016, soit une hausse de 6% », déclare-t-il.

Concernant le rapport d’inventaire sur les immobilisations, le PCA Yacouba Katilé, non moins Secrétaire général de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali), affirme que le Conseil d’Administration, en sa 86e session ordinaire du 28 décembre 2017 avait recommandé à l’INPS de procéder à l’inventaire des biens de l’Institut afin de prendre en compte les réserves formulées par les commissaires aux comptes. Selon lui, les résultats de cet inventaire sont contenus dans le rapport sur lequel, l’autorisation du Conseil d’Administration est requise afin de permettre à l’INPS de prendre en compte les sorties d’immobilisation proposées. « Au regard de ces résultats, je m’en voudrais si je n’adressais pas mes vives félicitations à la direction et au personnel de l’INPS et l’exhorter à persévérer dans ce sens », conclut-t-il.

   Seydou K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*