Caféblog international : projecteurs sur 3 communautés de blogueurs africains en quiète de visibilité

@bamakonews-Un café blog international a rassemblé la semaine dernière dans la capitale malienne, trois plateformes de blogeurs du Burundi, du Congo et du Mali sur initiative de la RNW, un media néerlandais qui promet la citoyenneté et la liberté d’expression à travers le monde.

Le blogging est embryonnaire dans la plupart des pays africains et son  impact y est moins perceptible. Sur le continent, les medias classiques gardent encore le monopole de l’info. Le café blog de Bamako, le premier du genre vise à donner plus de visibilité aux blogueurs mais  également encourager la présence des  femmes sur les réseaux sociaux. « 80% des internautes sont des hommes », selon les estimations des initiateurs de l’atelier.

Aussi, le blogging est promu comme une alternative aux sirènes  de pessimisme émanant du continent (guerre, famine, instabilité politique..), -largement relayées par les médias étrangers. Yaga, le collectif des blogueurs du Burundi, largement représenté à la rencontre de Bamako, en est un exemple. Il a vu le jour, en plein crise politique au Burundi, en 2015.L’accès à l’information y était difficile. Quatre jeunes dont Alain Amrah Horutanga , le coordinateur ont eu l’idée  de  la plateforme Yaga pour « raconter (leurs) propres histoires », et  promouvoir la cohésion au sein de leurs communautés.

La plateforme Benbere, au départ  de laquelle, on retrouve la communauté des blogueurs du Mali s’inscrit dans ce même registre. Idem pour  Habari RDC qui entend « casser les murs, les amalgames » pour « pacifier » le peuple congolais. L’atelier a duré un jour. Les échanges ont entre autres portés sur l’impact du blogging sur les décisions des pouvoirs publics, les stratégies à adopter en vue d’une massification des plateformes d’informations, (réseaux sociaux), la représentativité des femmes sur internet, un univers largement dominé  par les hommes.

Benbere,’’le Mali qui s’étend’’, est la benjamine des trois plateformes. En trois mois d’existence,  elle totalise des centaines de publications. Ses responsables  envisagent des ateliers de formation pour atteindre une large cible.

abocoum@bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*