Régions du Nord : 56 milliards, depuis 2013, pour relancer le développement

Sous l’égide du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté, s’est tenue le lundi 22 octobre 2018, la cérémonie de signature des conventions de maitrise d’ouvrage déléguée de la phase IV du Programme d’urgence pour la relance du développement des régions du Nord (Purd/Rn).

Après la mise en œuvre des phases I, II et III de 2013 à 2017 pour un coût total de plus de 49 milliards de FCFA financées sur budget national, voilà venu le temps pour le démarrage effectif de la Phase IV en procédant à la signature des conventions de délégation de maitrise d’ouvrage y afférentes, entre les gouverneurs de Région et les agences d’exécution du programme. Ce programme a pour objectif de créer les conditions satisfaisantes pour l’opérationnalisation de l’administration d’État en vue d’assurer l’accès des populations aux services sociaux de base.

Concernant cette 4e phase, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté, a souligné que 500 000 000 FCFA sont prévus pour la région de Ségou, pour la construction et l’équipement des bureaux des cercles de Bla et de Niono, la réhabilitation et l’équipement du pied-à-terre du gouvernorat et la réalisation de certaines infrastructures prévues dans le cadre du PSIRC.

Pour la région de Mopti, 800 000 000 FCFA seront destinés à la construction et à l’équipement du logement du peloton de la garde nationale, les réhabilitations des bureaux des directions régionales du travail, de l’Hydraulique, du génie rural et la réalisation de certaines infrastructures prévues dans le cadre du PSIRC.

Les investissements prévus dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit  s’élèvent à plus 6 milliards CFA. L’argent y sera affecté à la construction et l’équipement des bureaux des Gouvernorats, des bureaux des Autorité intérimaires régionales, à la réhabilitation des logements des préfets et la construction d’autres infrastructures et services de base.

« Ces différents investissements représentent un montant total de 7,7 milliards FCFA », a dit le ministre Hamadoun Konaté et de préciser qu’à travers ces conventions, l’AGETIER est chargée des travaux et la fourniture d’équipements des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et de Taoudénit, tandis que l’AGETIPE s’occupe de ceux de Gao, Kidal et Ménaka.

Seydou K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*