Actualités UNE

Mali : lancement sur fond de boycott des concertations régionales sur la réorganisation du territoire

En prélude à   ces concertations,  qui dureront trois jours (du  13 au 16 Novembre), le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga a rencontré les principales forces  vives du Mali. Excepté, Soumaila Cissé, le leader du FSD, qui exige un dialogue politique de haut niveau  pour faire face aux défis de l’heure.

 Soumeylou Boubèye Maiga et le ministre de l’Administration territoriale ont présidé le lancement de l’opération à Bamako. Selon  un Tweet de la  Primature,  ces concertations  ont pour objet de mener une réflexion collective sur le statut, la configuration et le ressort géographique et territorial de la circonscription administrative de Bamako.

« Ces concertations régionales  risquent de donner lieu à la multiplication des surenchères tribales, ethniques et régionales dont la finalité sera l’affaiblissement continu du Mali », attaque le Front pour la sauvegarde de la démocratie dans un communiqué. Pour le FSD, le projet « unilatéral de redécoupage et les concertations régionales, mal « préparées et annoncées sans concertation », contiennent les « germes de la division et de la guerre civile » entre les communautés du Mali.

Les frondeurs estiment que toutes les réformes liées au processus électoral, aux circonscriptions administratives, aux collectivités territoriales et à l’architecture institutionnelle générale du pays notre doivent être conçues « ensemble » et de manière «  inclusive ».

La société civile de Gao a également boycotté l’évènement.  Selon des sources locales, les édifices publics devant abriter les concertations ont été assiégées  en signe de protestation. Le 22 Octobre, Gao avait marché pour dénoncer des « propositions exclusives ».

Bamakonews.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *