Minusma : vers un retrait du contingent canadien

Le gouvernement Trudeau s’oppose à la demande des Nations unies de prolonger la mission de maintien de la paix du Canada au Mali afin que les évacuations médicales puissent se poursuivre en attendant le prochain contingent, selon plusieurs sources citées par la presse canadienne.La mission était d’une année.

Le Canada a déployé huit hélicoptères et 250 militaires au Mali dans le cadre de la mission internationale de stabilisation. Le contingent canadien joue un rôle important dans cette mission. Il secourt  les Casques bleus et les employés de l’ONU blessés, tout en assurant le transport des soldats et du matériel. À ce jour, les Casques bleus canadiens ont effectué quatre évacuations d’urgence au Mali. La plus récente a eu lieu le 1er novembre, après que deux civils eurent été blessés par un engin explosif improvisé.

Les Canadiens ont également livré 77 tonnes de fret et transporté plus de 1000 membres du personnel de l’ONU depuis le début du mois d’août. L’ONU considère que les hélicoptères sont essentiels à la mission au Mali, compte tenu de la menace des engins explosifs improvisés et des embuscades tendues par des djihadistes et d’autres factions armées dans le pays, visant dans bon nombre de cas des soldats de la paix.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*