Assemblée Nationale : l’adoption du projet de loi  »d’entente nationale’’, reportée sine die

L’Assemblée nationale malienne a renvoyé ce jeudi «pour complément d’informations» le projet de loi portant entente nationale que le Gouvernement lui a soumis pour adoption.  Le projet divise au Mali, où des dizaines d’associations de défense des droits de l’homme et des victimes de la crise de 2012 militent pour son retrait. Il encouragerait l’impunité  selon ces dernières.

C’est à l’entame de sa séance plénière que l’Assemblée nationale à voté le renvoi de ce texte qui dans ses grandes lignes exonère, d’une part, de poursuites tous ceux qui sont impliqués dans une rébellion armée et n’ont « pas de sang sur les mains » et instaure, d’autre part, l’indemnisation et l’assistance aux victimes des actes terroristes.

Vent debout contre ce projet de loi qu’elles soupçonnent d’être une porte ouverte à l’impunité pour « les auteurs de crimes graves et de crimes de guerre », les organisations de défense des droits de l’Homme n’ont cessé de multiplier les actes pour l’annulation du texte. Cette dans cet objectif qu’elles ont, en début de semaine, tenté en vain de faire une marche.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*