Echiquier politique malien : DESTINATION ASMA-CFP ?

Le parti du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga, l’ASMA-CFP, se positionne progressivement sur l’échiquier politique malien. Créé en 2013, le jeune parti entend ratisser large lors des élections générales de 2019. L’heure de la mobilisation a déjà sonné.

A l’intérieur du pays, les sections se renforcent, des adhésions par vague se multiplient. Depuis que le president du parti, intronisé à l’issue du premier congrès ordinaire de l’ASMA-CFP en décembre 2017, est à la tête du gouvernement, sa formation politique, alliée de la première heure du président de la République, ne cesse de débaucher des élus notamment au sein du rassemblement pour le Mali.

Avec 5 députés, 217 conseillers municipaux, 24 maires, 2 présidents de conseils de cercle, SoumeylouBoubèye Maiga en fin stratège veut tirer profit de la fracture politique actuelle, pour hisser son parti au sommet de l’arène politique.

Le parti qui se donne comme objectif de lutter pour un Mali où il y a plus de justice sociale, plus de solidarité, un Mali dans lequel un pauvre aura droit au logement, à un système de santé décent, un Mali dans lequel les plus faibles auront droit à une justice équitable, commence à séduire beaucoup de citoyens déçus par l’offre politique de ces dernières années. Aussi les actions au quotidien du Premier ministre participent de cette campagne de séduction.

Avec son capital politique, Soumeylou Boubèye Maiga pourrait jouer un rôle important dans la nouvelle configuration politique du Mali. Certains observateurs lui prêtent d’ores et déjà des ambitions pour 2023. Tandis que d’autres, plus réservistes, évoquent plus le schéma d’une présidence de l’assemblée nationale en 2019.

Pour le moment, il convient de le souligner, aucun de ses faits et gestes ne permettent d’affirmer ou d’infirmer une telle hypothèse. En attendant l’intéressé dit se consacrer à la lourde mission à lui confiée par le président de la République. De la réussite de cette mission dépendra son avenir politique et l’émergence de son jeune parti.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*