G5 Sahel : un 1er sommet extraordinaire sans IBK

Ouverture ce jeudi 6 décembre à Nouakchott du premier sommet extraordinaire du G5 Sahel avec ses partenaires et bailleurs de fonds. Le G5 regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Tous les chefs d’Etat ont fait le déplacement à l’exception du président malien IBK. La rencontre est destinée à mobiliser 2 milliards d’euros pour le financement de la première phase du programme d’investissement prioritaire du G5 Sahel, selon RFI.

Les deux milliards d’euros que les chefs d’Etats du G5 cherchent à obtenir auprès de leurs partenaires et bailleurs de fonds à la faveur de ce sommet de Nouakchott serviront à financer une quarantaine de projets communautaires.

Les projets seront principalement orientés vers les régions frontalières des cinq pays à savoir : Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad. Dans ces zones, les conditions de vie des populations sont de plus en plus précaires : pas d’eau, pas de nourriture, pas de route. Un milieu naturel extrêmement hostile à quoi vient s’ajouter une menace jihadiste accrue.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*