INFP/BTP : 813 agents de l’administration publique et du secteur privé formés en 2018

Sous la présidence du ministre des Infrastructures et de l’équipement, Traoré Seynabou Diop, s’est tenue, le vendredi 14 décembre 2018, la 7ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’Institut national de formation professionnelle pour le bâtiment, les transports et les travaux publics (INFP/BTP).

Au cours de cette 7e session ordinaire du Conseil d’administration de l’Institut national de formation professionnelle pour le bâtiment, les transports et les travaux publics (INFP/BTP) a permis aux administrateurs d’examiner le procès-verbal de la 6e  session du Conseil d’Administration ; le rapport d’activités 2018 et du budget 2018 ; le programme d’activités 2019 ; et le projet de budget 2019.

Selon le directeur général de l’INFP/BTP, Mohamed Saliha Maiga, cette session offer l’ocassion à la direction de l’institut de porter à l’attention des membres du Conseil d’administration les actions réalisées au cours de l’année écoulée, de signaler les difficultés rencontrées, les propositions de solutions ainsi que les perspectives d’avenir.

Pour le ministre des Infrastructures et de l’équipement, Traoré Seynabou Diop, l’année 2018 a été marquée, conformément à la vision du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, par la réalisation, l’exécution et le lancement de plusieurs projets structurants en matière d’infrastructures routières. Selon elle, les défis en matière de développement des infrastructures routières restent énormes au regard des attentes légitimes de nos concitoyens. « Cette situation nous impose plus d’actions visibles sur le terrain dans le domaine de la réalisation et de la maintenance des routes et cela pour être au rendez-vous de la dynamique impulsée dans le secteur des routes par les plus hautes autorités du pays », a-t-elle indiqué.

De l’explication du ministre Diop, la qualité des travaux d’entretien routier, le respect du délai contractuel dans la réalisation des projets et la gestion rationnelle et efficiente des programmes, passeront par le professionnalisme et le renforcement des capacités de nos cadres et agents de terrain. Elle a souligné que cette mission de renforcement des capacités revient à l’INFP-BTP.

« C’est pourquoi, je sais pouvoir compter sur l’engagement de la direction générale de l’Institut et de l’ensemble du personnel pour persévérer dans la dynamique de la proactivité et d’amélioration de la qualité des ressources humaines du secteur des transports », a-t-elle insisté. Et de réaffirmer que leur objectif est de faire de l’Institut le fleuron dans le domaine du renforcement des capacités des agents du secteur des transports aussi ceux du public que du privé.

Au titre de l’année 2018, l’INFP/BTP a bénéficié de l’accompagnement de sa tutelle à travers le financement des programmes de formation traditionnels. Mme la ministre a saisi l’occasion pour saluer les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement en faveur de l’Institut. 813 agents de l’administration publique et du secteur privé ont été formés en passation de marchés publics et délégation de service public sur différentes thématiques de l’entretien routier et du management.

Seydou Karamoko KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*