Troisième âge: quelle prise en charge ?

“Le vieillissement actif” ou encore le veiellissement réussi est un ideal promu par l’organisation mondiale de la santé. Le Mali mise sur ce pari en vue d’assurer à ses 911.349 personnes âgées(recensement administratif 2009) une meilleure prise en charge.

Les personnes agées constitue une couche vulnerable au Mali.Les mutations sociales et l’urbanisation croissante mettent à rude épreuve les mécanismes traditionnels de prise en charge.La protection et la prise en charge des personnes est en ligne droite des politiques de développement social du Mali. Créé en 1998 l’institut de recherche en géronto gériatrie, plus connu sous le nom de “Maison des aînés”, est la structure dédiée au troisième âge. Elle est chargée entre autres d’étudier le phonénomène du vieillissement et de proposer des solutions pour une meilleure prise en charge des personnes âgées. Aussi l’institut veille à l’établissement d’une relation intergénérationnelle, entre le troisième âge et la couche jeune, selon responsables.

Le vieillissement est synonyme de maladie.Des pathologies cardiovasculaires ou autres surviennent à cette étape de la vie. Au Mali, la retraite rime souvent avec l’usure. Une bonne hygiène de vie, une alimentation riche et équilibrée et la pratique d’activité sportive permet de se maintenir en forme. Hamadoun Daou est retraité depuis 2005, malgré ses soinxante dix ans revolus sa santé est intacte.Quand on lui demande le secret de cette ‘’santé de fer’’, il repond avec acrobatie que c’est grâce à ses longues années de pratique sportive. La plupart de ses camarades d’âge, arrivent à peinent à tenir sur pied.

Depuis qu’il est à la retraite, l’ancien fonctionnaire international récourt très peu aux services mis à la disposition de sa catégorie.Il utilise quelques rares fois  la carte de priorité pour ses operations bancaires ou pour d’autres services publics.Même s’il ne se plaint pas sur le plan physique et materiel, ce que deplore monsieur Daou comme beaucoup de personnes de son c’est le fossé qui se créé dans notre  société entre les categories d’âge et le peu de consideration font l’objet le troisième âge.

En milieu rural, le phenomène est moins perceptible, puisque le mode de vie communautaire y prévaut toujours.La prise en charge des personnes âgées imconbe soit à la postérité soit à la société toute entière. A travers le ministère du développement social social, de nombreuses initiatives en faveur du rapprochement des personnes âgées aux services sociaux de base ont été mis en place. Cette catégorie sociale est également la plus démunie selon statistiques de l’institut de recherche en géronto gériatrie.

AB

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*