VIH-SIDA : 50% des enfants infectés non traités meurent avant l’âge de 2 ans

La transmission mère enfant du VIH (TME) est la principale cause d’infection au VIH chez l’enfant. En effet, sans intervention, 30 à 40% des nouveau-nés de mères séropositives contracteront le VIH alors que ces statistiques peuvent être réduites à moins de 5% avec des traitements adéquats. Par ailleurs, il faut noter que 50% de ces enfants infectés non traités meurent avant l’âge de 2 ans.

Pour éradiquer ce fléau,  la “Campagne Naitre pour Briller ‘’ a été lancée, lors d’une cérémonie début janvier, par la Première Dame, Mme Keïta Aminata Maïga, accompagnée du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Diakité Aïssata Traoré, représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène.

Objectif : mettre fin à la transmission Mère-Enfant du VIH/Sida d’ici 2030.   

Ladite campagne sera basée sur la prévention du VIH /Sida chez la femme en âge de procréer avec les services liés à la santé reproductive tels que les soins prénatals, les soins postnatals et les services de la planification familiale. Elle va aussi préconiser le dépistage, le conseil et l’accès aux médicaments anti rétroviraux pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Pour atteindre les objectifs fixés, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique à travers sa cellule sectorielle de lutte contre le Sida, prendra toutes les dispositions utiles pour aller à la mise en œuvre du plan d’élimination de la transmission de la mère à l’enfant du VIH / sida.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*