Corruption : L’Afrique classée dans la zone rouge

Le continent africain est la région du monde où la corruption est la plus forte, notamment dans les régimes autoritaires, indique Transparency International dans son rapport de 2018. L’ONG a établi une carte dans laquelle la perception de la corruption en Afrique demeure très critique. L’Afrique est la région du monde enregistrant les plus mauvais scores. L’ONG classe chaque pays selon une note allant de 0 (fortement corrompu) à 100 (très peu corrompu) et la moyenne africaine se situe à 32, contre 43 au niveau mondial. «  Les conflits internes et l’instabilité des structures de gouvernance contribuent en outre à des taux élevés de corruption. » Souligne Transparency, tout en ajoutant que les pays africains les moins corrompus sont, sans surprise, les Seychelles, le Botswana (34e) et le Cap-Vert (45e).

Le Rwanda (48e) est une exception à la règle liant transparence et vitalité démocratique. Autre pays touché par un vaste scandale de corruption : l’Afrique du Sud. Par ailleurs Transparency  a salué les efforts fournis par le Sénégal (67e) et la Côte d’Ivoire (105e), où « des réformes institutionnelles, politiques et juridiques » ont été engagées et où les dirigeants ont fait preuve de « volonté politique » dans la lutte contre la corruption. Enfin, l’ONG invite l’UA et ses pays membres à prendre toutes les mesures pour que le continent ne demeure pas, indéfiniment, dans la zone rouge. L’union africaine avait désigné l’année 2018 comme l’année pour « gagner la lutte contre la corruption ».

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*