Mutilations génitales : plus de 3040 filles victimes au Mali

Chaque année, le 6 février est consacrée journée internationale de lutte contre les mutilations génitales. Le Mali a ainsi célébré ladite journée ce mercredi, avec comme thème retenu « la consolidation de l’engagement politique des plus hautes autorités, afin d’éradiquer les violences basées sur le genre ». Au Mali, des ONG, des associations et autres se battent sans cesse pour mettre fin à la pratique de l’excision qui touche plus de 91% des femmes de 15 à 45 ans.

Selon Kadiatou Togola, chargée des questions juridiques à la FENACOF/Mali et coordinatrice du projet de sensibilisation sur les mutilations génitales, plus de 3040 filles sont victimes de conséquences de mutilations génitales féminines au Mali. Elle ajoute que la lutte contre les MGF au Mali est difficile, car l’excision est qualifiée sous deux angles : la religion musulmane et la coutume. « Aucune loi n’existe contre ces mutilations ici au Mali » souligne-t-elle.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*