Mali : IBK en visite à Ogossagou

Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita s’est rendu ce lundi dans le village martyr d’Ogossagou, cible d’attaque d’hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels, ayant causé la mort d’au moins 130 personnes, incendié des habitats et greniers, le 23 mars.

Ibrahim Boubacar Kéita est arrivé ce lundi matin à Ogossagou, à bord d’un hélicoptère militaire, 24 heures après une première délégation ministérielle. Le village était quasiment vidé de ses rescapés selon les récits de médias faisant partie de la visite. Le chef de l’État s’est d’abord recueilli sur la tombe des victimes, avant de rencontrer les quelques rares habitants revenus de la brousse où ils s’étaient réfugiés pour échapper au massacre.

Le président a présenté ses condoléances et rassuré les  habitants quant à leur sécurité. Après Ogossagou IBK a rendu visite aux blessés à l’hôpital Sominé Dolo de Sévaré.

 Selon RFI une centaine de militaires, d’éléments de la protection, de la croix rouge étaient sur place pour apporter l’assistance aux populations qui ont tout perdu dans l’attaque.

Quelques heures après l’attaque, survenue tôt samedi dernier, des soldats de l’armée malienne et une équipe de la MINUSMA se sont rendus aux chevets des blessés et rescapés. Certains blessés ont été transférés à Bankass, d’autres à Sévaré.

Les autorités maliennes ont annoncé l’ouverture d’une enquête et procédé à des limogeages de chefs militaires. Mais ces mesures sont jugées insuffisantes. Tout comme la dissolution du mouvement d’autodéfense Dan na ambassagou, la milice dogon soupçonnée d’être derrière cette tuerie de masse. Les responsables de cette organisation pointée par un rapport de la fédération internationale des droits de l’homme, nient toute implication. Au Mali beaucoup appellent à des sanctions politiques.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*