Aspects sécuritaires de l’accord : des divergences entre Bamako et la CMA

La coordination des mouvements de l’Azawad, CMA, a suspendu sa participation à l’atelier de sur le processus DDR. Un porte parole de l’ex rébellion évoque des divergences sur certains détails.

L’atelier devrait baliser l’intégration et le reclassement des combattants de l’ex rébellion dans le processus DDR. Ce pilier de l’accord est prévu pour être finalisé d’ici la prochaine session du comité de suivi de l’accord. Mais Bamako et les ex rebelles ne s’entendent toujours pas sur les modalités de mise en œuvre des aspects sécuritaires. Même des avancées ont été enregistrées, notamment la réintégration de centaines de déserteurs.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*