DJENNE : La mosquée recrépie et alimentée en énergie solaire

Le dimanche 28 avril 2019, plusieurs milliers d’habitants de Djenné ont participé à la cérémonie annuelle de crépissage de la grande mosquée. Cette ville, classée au patrimoine mondial, est l’une des plus anciennes et célèbres d’Afrique et du Mali.

Chaque année, dans une ferveur populaire, la façade extérieure de la mosquée est peinte avec du banco (mélange de terre et d’eau), du son de riz, du beurre de karité et de la poudre de baobab. Toute cette texture est fabriquée par les habitants. La formule a pour objectif de protéger la mosquée des intempéries. En plus du crépissage, la grande mosquée sera désormais « alimentée en électricité d’origine solaire ».

Le maire de Djenné, Balassiné Yaro,  dans un communiqué a déclaré que : « la mosquée de Djenné est un symbole de cohésion sociale puisque chaque année, l’ensemble de la communauté participe aux travaux d’entretien, facteur de lien intercommunautaire et expression du savoir vivre-ensemble.»

La ville de Djenné compte trente mille habitants. Elle se caractérise par ses maisons traditionnelles en banco, préservées au fil du temps. Elle est inscrite depuis 1988 par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial. Depuis 2016, Djenné a été placé sur la liste des sites du patrimoine mondial en danger à cause de la situation sécuritaire au nord du Mali.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*