Sécurisation du centre : le gouvernement mise sur une synergie d’actions

Le Premier ministre a présidé en début de semaine une réunion de haut niveau sur le Plan de Sécurisation intégrée des Régions du Centre. L’initiative lancée en 2018 a été un ‘’échec’’ selon des observateurs du Centre qui y dénoncent la spirale de la violence depuis plusieurs mois.

Le PSIRC nécessite aujourd’hui l’implication de tous les membres du gouvernement puisqu’il s’agit d’un plan qui va nous ramener la paix, la stabilité, la cohésion, le vivre ensemble, a déclaré le porte-parole du gouvernement à l’issue de la réunion. Tous les Départements, à travers les services décentralisés, doivent agir pour aider les forces armées et de sécurité qui sont aujourd’hui déployées et qui font un travail remarquable pour sécuriser les personnes et leurs biens, poursuit Amadou Koita avant d’ajouter que ‘’le combat contre le terrorisme n’est pas facile’’.

Soumeylou Boubèye Maiga a exhorté ses ministres à prendre des dispositions pour que le plan puisse être mis en œuvre. Selon le porte-parole du gouvernement, le PM a également  informé les membres du gouvernement de l’évolution de l’enquête sur le massacre d’Ogossagou. ‘’La justice est en train de faire son travail, les commanditaires d’un tel crime seront identifiés et punis selon la loi’’, promettent les autorités maliennes.

Le gouvernement a de nouveau sollicité l’adhésion des populations pour lutter contre l’insécurité dans les régions du Centre. En contrepartie, il entend combler leurs attentes en termes de services sociaux de base : l’eau,  l’électricité, la santé, l’éducation, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, entre autres.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*