Actualités Santé

Les cube Maggi : Ces bouillions qui tuent les Maliens à petit feu

Au Mali, elles sont très nombreuses les femmes qui utilisent dans leurs cuissons (sauces et autres petit plats) les bouillons de cube Maggi, considérées comme ingrédient-secret de la femme malienne.

Ces bouillons, importées ou préparées localement, sont présents dans tous les plats modernes ou traditionnels.

Mais le problème est que l’utilisation abusive de ces substances dont la composition est méconnue, serait néfaste pour la santé. Ce qui fait que la plupart des plats d’aujourd’hui sont de véritable poison pour son consommateur.

Ferventes admiratrices de la bonne cuisine, les Maliennes mettent toute sorte d’exhausteurs du goût dans la marmite sans se soucier des conséquences. On a plus besoin d’être un maître  en cuisine pour préparer des plats aux arômes savoureux. Il faut juste acheter  ces cubes magiques, et le tour est joué. Très  pratiques et assez bons, pas cher 25 à 50 FCFA au maximum.  Ces petits cubes donnent du gout et aromatisent tout type de plat : du riz, grillade, salade, pâtes…….

Il est a noté que ces bouillons culinaires sont pourtant néfastes pour la santé. Ce qui n’est pas une nouvelle mais jusque-là il reste difficile pour certain d’admettre  que ces bouillons présentent un véritable  danger pour la santé  et cause des maladies telles que le diabète et l’hypertension artérielle en raison de leur forte teneur en sel.

Selon Dr Guindo de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, les cubes Maggi sont très dangereux, à cause de la Glutamate  ou GMS utilisé dans sa fabrication. Communément appelé potentialisateur de saveur,  c’est une poudre blanche qui a l’apparence du sucre. Elle renforce le goût des ingrédients auxquels il est mélangé. Un produit  au même titre que la nicotine. Elle peut donc causer une faiblesse sexuelle chez l’homme, saignements vaginaux, troubles cardiaques, hypo ou hypertension, troubles uro-génitaux, gastrite, troubles du comportement chez les enfants, maladies de Parkinson, Gonflement de la prostate.

Ces bouillons débordent les marchés maliens sous une multitude de noms: Maggi poulet, Maggi crevette, Doli, Tablette Aromate, Jumbo, Adja, Baramuso.

Sur le marché,  ces fameux rehausseurs  de goût sont devenus ces produits  indispensables à la cuisine pour bon nombre de femmes. «J’ai déjà pris goût je ne pense pas que cela peut nuire à la santé car l’ai toujours consommé. Je ne peux plus manger sans ça » affirme Salimatou Fofana.

Pour Bintou Traoré, c’est un moyen pour les personnes pauvres de s’offrir des plats un peu digeste car il n’est pas facile avec le prix des marchandises.

« Ce n’est pas facile avec une maigre somme de préparer du riz pour plusieurs personnes avec un kg de viande ou peu de poisson. Tout est cher au marché, même les légumes. Alors qu’il suffit juste de débourser au maximum 100F pour s’offrir autant de saveurs. Et le tour est joué, même si on entend  tout le temps que les cubes sont mauvais pour la santé que faire. Aujourd’hui, dans certaines familles, si une femme se contente de préparer avec le prix de condiments qu’on la donne, son repas restera dans le plat. Les membres de la famille diront que tu ne sais pas cuisiner. En tout cas, je l’utilise moi », a-t-elle confessé.

Cependant la plus part des hommes sont contre l’utilisation de ses exhausteurs de gout.

« Je déteste les cubes, mais les femmes de maintenant ne peuvent même pas bouillir de l’eau sans ça. Il parait même que cela peut entraîner une faiblesse sexuelle chez l’homme, l’hypertension et d’autre maladie. Mais, pourquoi ne pas faire comme nos grandes mère avec un peu de viande et poisson séché, tu as un bon petit plat » fulmine M. Traoré.

Pour Kalifa Sanogo, commerçant au marché de Sabalibougou, le Malien aime tout ce qui est sucré, gras et salé. Or ce sont des choses qui rendent malades. En tout cas, ces trois choses sont à la base de beaucoup de nos maladies actuellement ».

Devenues incontournables dans nos marmites, ces bouillons sont des recettes de maladies chroniques silencieuses que nous mangeons au quotidien. Par conséquent, le Mali est réputé un pays où sévit les maladies telles que l’hypertension, le diabète, déplore Dr Guindo.

« Tout le monde est malade aujourd’hui même les jeunes maliens sont hypertendus. Car dans la composante de ces bouillons, il y a de l’huile de palme et certains  allergènes majeurs comme du  blé, du soja, de la moutarde, du gluten etc… Il faut donc faire  comme nos maman pour réduire les risques en utilisant  assez de viande,  du Soumbala, des tomates fraîches, de légumes frais et d’ingrédients naturels pour nos sauces, pour échapper à ses maladies. C’est justement une illusion du goût par habitude que donnent ces Cubes », conseille- t-il. 

Assitan S Fadiga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *