NIGER : Deux véhicules volés par des « bandits armés » dans un camp onusien

Des « bandits armés » ont volé deux véhicules humanitaires ce mardi  7 mai dans le camp de réfugiés de l’ONU de Tabarey Barey, dans l’ouest du Niger, a-t-on appris de source humanitaire. « Dans la matinée, six personnes armés sur trois motos ont fait irruption sur le camp, ils ont braqué les chauffeurs et sont partis avec leurs deux véhicules sans faire de victimes », a indiqué une source humanitaire à l’AFP.

L’un des véhicules volés appartient à l’0NG Action Pour le bien-être (APBE), a expliqué cette source. APBE est une ONG nigérienne qui vient en aide à des milliers de réfugiés maliens installés dans la zone. Elle collabore avec le système des Nations unies, notamment l’Organisation internationales des migrations (OIM) et le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), et avec l’Etat du Niger.

Le deuxième véhicule est la propriété de la Commission nationale d’éligibilité (CNE) du ministère nigérien de l’Intérieur. Situé près de la ville nigérienne d’Ayorou, le camp de réfugiés de Tabarey Barey abrite des milliers de réfugiés maliens. Il a été plusieurs fois attaqué par des hommes armés venus du Mali proche. Une des attaques avait fait deux morts en 2016.

Le Niger abrite depuis 2012 quelque 55.000 réfugiés maliens vivant essentiellement dans les régions de Tillabéri et Tahoua (ouest) et dans la capitale, Niamey, selon les statistiques officielles. Le 2 mai, des hommes armés non identifiés avaient volé deux véhicules de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) au centre de santé de Weita Bangou, dans la même région de Tillabéri.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*