Préséance : Un baromètre sur la vision du gouvernement Boubou

Le dimanche 5 mai 2019 à 13h, apparaissait le Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République sur les écrans de l’ORTM pour mettre fin à un « long » suspens. Cravate rouge bien ajustée, Moustapha Ben BARKA donna la liste du Gouvernement Boubou CISSE avec son lot de surprises, sans doute attendues et un virage politique de ce gouvernement qu’il fallait détecter dans la préséance. Après des concertations, des consultations et des compromis, le Premier ministre Boubou CISSE a réussi à faire un gouvernement de mission de large ouverture. L’exception est sue de tous. Soumaila CISSE et son parti l’URD, ainsi que Modibo SIDIBE des FARE, sont les grands absents de cette nouvelle équipe.

La feuille de route contenue dans l’accord de gouvernement précise la mission qui concerne d’abord le dialogue politique inclusif, la mise en œuvre de l’accord de paix et s’étend aux réformes institutionnelles, à la sécurisation du centre du pays avant d’être élargie à bien d’autres domaines du rôle régalien d’un Etat. 38 ministres sont appelés à créer les conditions de réussite de cette mission. La composition de ce gouvernement a été au centre de polémiques autant sur le nombre de ses membres que sur l’intitulé de certains ministères. Le plus frappant étant que près de six (6) ministères ont à charge, de façon direct ou indirect, la question sociale (Ministère de la Santé et des Affaires Sociales ; Ministère de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté ; Ministère du dialogue social, du travail et de la Fonction publique ; Ministère de la Promotion de la Femme, de la famille et de l’enfant; Ministère de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale; Ministère des Réformes et des relations avec la société civile).

Au-delà de l’inquiétude d’une multiplication des acteurs sur cette question, il est à percevoir une préoccupation particulière de ce gouvernement pour la dimension sociale de la crise. Mais explique-t-elle à elle seule (la préoccupation) la configuration et la préséance qui a prévalu? Pour un pays en proie à une guerre inédite, faire du ministre de la santé et des affaires sociales, le numéro deux du gouvernement, pose question. Est-ce une préséance due à la personne du ministre? On pourrait le croire. Michel SIDIBE, au regard de sa mission à la tête de ONUSIDA, ne pouvait être un ministre quelconque. Cette nomination est celle d’un super VRP du Mali à l’extérieur.

Michel SIDIBE arrime au Mali son carnet d’adresses, sa crédibilité internationale et sa connaissance des rouages du système des Nations Unis et de la mobilisation des ressources auprès des partenaires. L’analyse politique serait qu’il bénéficie de cette préséance pour, à la fois, compenser la non-concrétisation de sa nomination à la Primature. D’autres y perçoivent une nomination d’apprentissage avant cette Primature, qui lui sera dévolue après la mission d’un an de Boubou CISSE. La préséance a de quoi surprendre d’autant plus que notre pays, en plus de la guerre, connaît une véritable crise de l’école. Ces deux départements sont relégués au fond de la classe du gouvernement. L’on pourrait faire le même plaidoyer pour les questions de production économique ou encore les affaires étrangères. L’agriculture qui est au cœur de la résilience malienne se retrouve très loin de ses places habituelles malgré son poids dans le budget.

Cette configuration a tendance à nous faire comprendre que la préséance n’est pas forcément liée aux préoccupations de l’heure et tient, souvent, du poids du ministre. Sans risque de se tromper, retenons que l’ancienneté, le poids politique et l’insistance pour un meilleur positionnement a permis à certains ministères de monter en grade dans la préséance et ce, sans aucun lien avec les défis du moment. La critique est facile d’ici, mais le contexte de la composition de ce gouvernement devrait faire comprendre sa complexité et expliquer aux plus sceptiques que les choix portés sont les bons pour la mission de l’accord politique.

Y. KEBE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*