Ramadan : Le mois le plus cher au Mali !

Au Mali, pays à majorité musulmane, le ramadan a démarré depuis le samedi 4 mai 2019. Les musulmans doivent se priver de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Et pendant cette période de ramadan, les produits les plus utilisés pour la rupture du jeûne sont, entre autres, la datte, le poisson, le lait, le riz, la boisson (chaude et fraiche). Etc. Tout ceci représente un coût supplémentaire pour de nombreuses familles.

Le mois de ramadan est également la période où la spéculation sur certains produits atteint un degré qui dépasse l’entendement. « Tous les produits sont en hausse, actuellement. J’ai vu qu’il y a des produits dont le prix a presque doublé. En ce qui me concerne, j’ai commencé à acheter les provisions avant le 3 Mai »,  affirme Demba Traoré. « Les femmes peuvent dépenser beaucoup pour la rupture. Le minimum c’est 5000 francs mais on peut dépenser plus. Tout est cher », souligne Mme Maiga. En cette période les marchés sont inondés de denrées de toute sorte qui proviennent d’un peu. Toutefois, l’abondance des aliments ne rime forcément pas avec leur accessibilité.

Mme Maiga, ménagère habituée du marché, nous livre son constat. « En cette période de ramadan, les prix des produits de base ont augmenté. Ce qui se vendait à 200 francs est vendu aujourd’hui à partir de 300 francs. Du coup les dépenses ont doublé. Nous passons de 2 500 francs à 5 000 ou 6 000 francs par jour » a-t-elle constaté. Sans oublier les charges supplémentaires liées à la pratique dite «  Bouran Fana », une tradition malienne qui consiste à offrir des cadeaux_généralement le sucre, le lait, et le repas_ à sa belle-famille. Signalons également qu’aux frais journaliers, s’ajoutent les économies qu’il faut faire pour la fête de ramadan, qui marque la fin du ramadan.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*