Rougeole : 3,5 millions d’enfants à vacciner au Mali

Selon l’Unicef, la rougeole est une maladie très dangereuse et même plus contagieuse que la maladie à virus Ebola, la  tuberculose ou même la grippe. Une maladie hautement évitable selon l’organisation, mais généralement propagée à cause de certaines situations comme  les  mauvaises infrastructures de santé, les troubles civils, la complaisance ou l’hésitation face à la vaccination. La vaccination est le seul outil permettant de la prévenir. En 2018, l’UNICEF a enregistré 449 cas confirmés de rougeole au Mali. Il est à rappeler que le Mali a connu plusieurs flambées épidémiques de rougeole. La dernière grosse épidémie de rougeole remonte à 1998, où plus de cas 8 009 cas avaient été répertoriés dont 3 362 pour la capitale Bamako. Le pays n’avait pas connu d’épidémie de cette ampleur.

En 1999, dans les localités à haut risque, 2506 cas ont été notifiés, avec une létalité de moins de 1%. En 2001, le Mali a connu une seconde grande flambée de rougeole avec 4464 cas pouvant s’expliquer par l’accumulation des sujets non immunisés susceptibles de faire la rougeole. Les flambées épidémiques, commencées en fin 2008, se sont poursuivies dans les localités insuffisamment couvertes par la vaccination. Suite à cette forte augmentation, une campagne de vaccination sera bientôt entamée. Elle cible 3,5 millions d’enfants de 9 mois à 5 ans.

                                                                                  www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*