Assainissement : 1 620 tonnes de déchets produits par jour à Bamako

La mairie du District de Bamako a tenu, le mardi 18 juin 2019, la 2e session ordinaire du Conseil du district, au titre de l’année 2019. Cette session a permis aux administrateurs de se pencher sur la situation financière de la mairie, l’assainissement, la convention des maires de l’Afrique Sub-saharienne et plusieurs autres points. C’était sous la présidence du 1er adjoint au maire du District, Harimakan Keita.

Selon Harimakan Keita, le budget 2019 de la mairie du District de Bamako a été adopté par les conseillers du district dans un contexte très difficile, ayant eu des répercussions directes dans la mise en œuvre des projets fixés. « Sur la période allant du 1er janvier au 31 mai 2019, pour une prévision de 24,82 milliards de FCFA, en recettes, seulement 5,86 milliards ont été réalisées, soit un taux d’exécution de 23,61%.

Concernant les dépenses, pour une prévision de 24,82 milliards de FCFA, seulement 5,98 milliards ont été exécutés, soit un taux de 23,61%. Ces chiffres prouvent que la situation financière n’a pas atteint les objectifs visés », a-t-il déploré.

Parlant de l’assainissement de la ville de Bamako, l’une des priorités des autorités du District, il n’a pas été également à hauteur de souhait. « Environs 1 620 tonnes de déchets sont produites par jour par la population bamakoise, qui est estimées à 3 millions d’habitants. Et 21% de ces déchets sont évacués par Ozone, malgré l’appui non négligeable des autres partenaires », a fait savoir le 1er adjoint.

Keita a dénoncé les constructions illicites qui causent non seulement d’importants dégâts matériels, notamment sur les routes, mais sont également facteurs d’inondations. Il a profité de cette occasion pour rappeler que les traditionnelles opérations de curage des caniveaux, collecteurs et traversées sous-chaussées des routes seront engagées, pour un coût total de plus de 2, 79 milliards de FCFA. En conclusion, il a réitéré la détermination de la mairie du District qui est déjà engagée dans cette voie pour permettre aux populations bamakoises de vivre dans une ville coquette.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*