Actualités International

Burkina Faso : L’armée française neutralise une dizaine de terroristes

Le groupement tactique désert « Richelieu » a été engagé, du 20 mai au 3 juin 2019, dans une opération majeure de la force française Barkhane. En effet, 450 hommes et plus d’une centaine de véhicules ont quitté la base militaire de Gao pour rejoindre le nord du Burkina Faso, afin d’y mener des actions coordonnées en partenariat avec les forces armées nationales du Burkina Faso (FANBF) contre les groupes armés terroristes.

Cet engagement de la force française Barkhane au sol sur le territoire du Burkina Faso, aux côtés des FANBF, était une première depuis la signature de l’accord SOFA de décembre 2018.
Cette opération a démontré la solidarité de la France vis-à-vis de son partenaire burkinabé. Elle a mobilisé les différentes composantes de la force Barkhane, déployées depuis le territoire malien, en voyant notamment les aéronefs et les groupes commandos intervenir en appui des hommes du GTD « Richelieu » et du 11e régiment d’infanterie commando (11e RIC) burkinabé.

Dès les premiers jours, un grand nombre d’actions a été mené par les unités déployées sur le terrain. Elles ont quadrillé les secteurs définis, et procédé à des reconnaissances d’axes, à des fouilles d’habitation et au ratissage minutieux de forêts, cela sous une chaleur avoisinant les 45 à 50°C au plus fort de la journée.

Après plusieurs jours de manœuvres, les hommes du GTD Richelieu et leurs partenaires burkinabés ont amoindri les capacités logistiques de l’adversaire et ses moyens de communication et de déplacement. Cette opération a aussi permis de valider le processus de partenariat militaire opérationnel engagé avec les FANBF dans le cadre de DIDASKO et de mesurer la qualité de l’accueil réservé par la population burkinabé aux forces de Barkhane.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

www.bamakonews.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *