Santé Société

Lunettes de soleil : Un réel danger pour les yeux !

Sur les marchés, dans la rue, dans les petits magasins, les lunettes de soleil sont achetées  comme des petits pains par les motocycles et autres jeunes. Pour 500 FCFA ou 1 000 FCFA, l’on peut s’offrir des lunettes, inspirées des grandes marques de la mode. Utilisées généralement pour atténuer les effets des rayons solaires, la poussière, le vent ou créer un style, ses lunettes  peuvent avoir un impact sur les yeux, selon les ophtalmologues.

Les lunettes de soleil (ou verres fumés) sont des objets permettant de protéger les yeux du soleil. Leurs multitudes formes et couleurs font d’elles des accessoires de mode. Les lunettes de soleil sont indispensables pour les personnes atteintes d’une forte photophobie. Elles leur permettent de diminuer l’éblouissement dû au soleil.

La vente de lunettes de soleil contrefaites fait le bonheur de plus d’un. Pour certains jeunes de Bamako  comme Yaya Traoré, étudiant, c’est un moyen efficace pour contrer la poussière sur la route de l’école. Quant à Fatoumata Barry, passionnée  de la mode, elle nous confie que ces lunettes sont de véritables accessoires de beauté. Pour se sentir classe, la mode rime avec le port des lunettes. «Quand on voit  les photos des stars, ils portent toujours des lunettes de soleil, même la nuit et ceci les rend plus attirants».

Mlle Bah est un véritable fan de cet accessoire. Elle possède plus de 15 paires de lunettes de différentes marques. Cependant, certains ont certes des soupçons sur la qualité de ces lunettes et leurs risques sur la santé oculaire, mais, ils préfèrent acheter les contrefaçons moins chères, au lieu de dépenser une fortune pour les originaux. Mohamed Sangaré, agent commercial, est de ceux-là. « Pour acheter les lunettes originales, qui sont très chères, le minimum varie entre 15 000 et 20 000 FCFA pour les petites marques. Les revendeurs des fausses marques en profitent et se frottent bien les mains », dira-t-il.

Selon Adama Diarra, vendeur à l’ancienne voirie communément appelée  ‘’Vox da’’, c’est un business lucratif, malgré la venue de nouveaux concurrents. Il ne passe pas un jour sans vendre plusieurs paires. Ses fausses lunettes sont achetées par la plupart des Maliens en raison de la qualité prix ou du style. Dans la circulation, à chaque coin de rue, chacun utilise sa paire de lunette, foncée ou claire. Nombreux sont les raisons pour le choix de ses produits.

Dupliquées sur les marques authentiques, ces lunettes peuvent entraîner des lésions parfois irréversibles des yeux. Très souvent ses verres sont exposés au soleil toute la journée et ne sont point protégés. Selon Dr Singara Abdoulaye, opticien et spécialiste en éducation visuelle, ce sont des verres  d’essai qui ne répondent pas aux normes de fabrication. Ainsi, ils ont un impact certain sur la vue qui peut favoriser la cataracte (opacification partielle ou totale du cristallin, lentille naturelle, située à l’intérieur de l’œil, elle est responsable d’une baisse progressive de la vue.)

La coloration du verre n’a rien à voir avec la protection. «Les fausses lunettes ont des risques dangereux pour les yeux, comme des brûlures, ou encore des  affaiblissements  des organes visuels. Si les verres n’offrent pas de protection UV, les rayons ne seront pas donc filtrés», a précisé Dr Singaré.

Quand on porte ses verres solaires, les yeux s’ouvrent grandement donnant une concentration  abondante du cristallin (lentille convergente de l’œil situé à l’arrière de l’iris) de l’organe oculaire. Cette augmentation du cristallin peut observer plus de UV (rayon ultra-violet). Ce sont ces lunettes contrefaites qui provoquent directement la cataracte (maladie de l’œil). Elles n’offrent aucune protection anti-UV. Elles exposent un réel danger pour les yeux. L’ophtalmologue conseille de porter des verres que sur avis médical : « il vaut mieux ne rien porter que de porter de fausses lunettes», conclu-t-il.

                                                                                     ASSITAN S. FADIGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *