Réseaux sociaux : De puissants leviers de communication !

En plus de la télévision, la radio, et les journaux, qui sont les canaux classiques d’informations du grand public, les réseaux sociaux se sont invités dans le monde des médias, avec une forte influence sur les citoyens, qu’ils soient citadins ou ruraux, intellectuels ou analphabètes de tout âge et de tout sexe. Selon un rapport trimestriel de Facebook, publié en avril dernier, ce sont 2, 375 milliards de personnes dont 1,56 milliard d’utilisateurs actifs qui sont chaque jour, sur les réseaux sociaux.

En effet, rapporte la même source, Facebook, WhatsApp, Twiter, et Instagram accueillent tous les jours plus de monde. Aujourd’hui pour faire parvenir une information aux autorités publiques, aux parents, amis ou connaissances, on n’a plus besoin de passer par quatre chemins. Il suffit juste de poster l’info sur la toile mondiale pour atteindre les cibles.

Le grave accident survenu sur le 2ème pont au niveau du Quartier Mali, ayant endommagé une partie de l’ouvrage, était resté lettre morte, car aucune autorité n’a daigné se pencher sur les dégâts causés par cet accident. Mais, il a fallu juste une photo postée par un internaute sur sa page Facebook, pour faire réagir le ministre en charge de la question. La suite est connue: les dégâts engendrés par ledit accident sur ce tronçon ne sont plus qu’un vieux souvenir. N’est-ce-pas une parfaite illustration de la force de frappe des réseaux sociaux ?

Un autre exemple : un usager a publié une photo sur sa page Facebook pour dénoncer l’état de dégradation de la passerelle à piétons de Sogoniko. L’image, qui a fait le tour de la toile, a déclenché les travaux de réhabilitation de cette passerelle.

Autre prouesse des réseaux sociaux au Mali, le cas du malade du 3ème âge à qui on avait refusé les premiers soins au CHU Gabriel Touré, pour faute de moyens financiers. Là aussi, il a fallu qu’une tierce personne fasse un post sur les réseaux sociaux, pour que l’ancienne ministre de la Santé, Marie Madeleine Togo,  se rende en toute urgence sur les lieux pour s’enquérir de la situation de ce patient, avant de donner des consignes fermes pour sa prise en charge. 

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont de puissants canaux de communication et d’information, mais il urge de bien s’en servir. Car de plus en plus, les réseaux sociaux sont en train d’être des canaux de propagande, d’exhibitions, d’injures, etc. Toutes choses qui sont contraires à l’esprit qui a prévalu à la mise en place de ses réseaux sociaux, surtout pour un pays de vielles civilisations comme le Mali qui vit une crise multidimensionnelle sans précédent.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*